AFP

Marseille attendait Abou Diaby, il a surtout retrouvé Yoann Gourcuff

Marseille attendait Diaby, il a surtout vu Gourcuff

Le 19/03/2016 à 03:05

LIGUE 1 - Titulaire au sein du milieu rennais, Yoann Gourcuff a livré un match des plus intéressants sur la pelouse du Vélodrome, vendredi soir, en ouverture de la 31e journée de Ligue 1. Dans le ton dès l'entame de la rencontre, l'international français a grandement contribué au large succès de son club sur Marseille (2-5), inscrivant notamment un doublé.

Les supporters marseillais attendaient le retour à la compétition d'Abou Diaby, ils ont surtout assisté au récital de Yoann Gourcuff. Titularisé au cœur du trio évoluant en soutien de Giovanni Sio, aligné seul en pointe vendredi soir, l'ancien Lyonnais a affiché son meilleur visage sur la pelouse du Vélodrome face à l'OM pour son septième match de la saison, mettant à mal la défense adverse par son sens du jeu et une efficacité qu'il n'a montrée que par à-coups ces dernières années.

Il n'a d'ailleurs pas fallu attendre longtemps pour voir le joueur breton à l'oeuvre puisque ce dernier a ouvert le score d'une tête plongeante pleine de hargne (4e, 0-1) à l'issue d'une action confuse au cours de laquelle il avait lui-même trouvé le poteau. Il s'agit là de sa première réalisation en Ligue 1 depuis 17 mois et un but inscrit à l'époque pour Lyon face à... l'OM. Pour l'anecdote, il avait marqué pour la dernière fois sous le maillot rouge et noir de Rennes il y a dix ans jour pour jour. Soit le 18 mars 2006.

Le joueur qui a fait basculer le match

Mais Yoann Gourcuff ne s'est pas contenté de hisser son nom sur le tableau d'affichage ni de faire un clin d’œil à l'histoire. Le milieu du Stade Rennais a également pesé dans le jeu, dictant le tempo de son équipe tout au long des 66 minutes qu'il a passées sur le terrain. L'international tricolore a rappelé qu'il avait un temps été un joueur clé des Bleus, alternant avec une grande justesse des phases de conservation et des passes en première intention tout en conservant cette élégance qui le caractérise.

A l'aise sur le plan technique, le joueur formé à Rennes a terminé son récital en exposant une autre de ses qualités : sa frappe de balle. A 2-3, alors que son équipe était sous la menace d'un improbable retour de l'OM, le numéro 28 a expédié un tir du droit lointain aussi puissant que soudain, qui a surpris Steve Mandanda et contraint ce dernier à la faute (59e, 2-4). Un geste qui a étonné Gourcuff lui-même. Après la rencontre, au micro de Canal Plus, le milieu offensif a ainsi admis "avoir encore des douleurs quand [il] cherche à frapper", concédant un peu plus tard que ses coéquipiers avaient été surpris par son initiative.

Provisoirement troisième du classement après sa victoire face à l'OM, Rennes sait désormais qu'il peut s'appuyer sur son nouvel atout, si tant est que celui-ci reste apte physiquement. Son duo avec Ousmane Dembélé semble par ailleurs particulièrement prometteur, tant les deux joueurs s'avèrent complémentaires. Quand le jeune prodige breton porte longuement le ballon, provocant sans relâche les défenses adverses, Yoann Gourcuff joue lui une tout autre partition dénuée de gestes superflus. Vendredi soir, Marseille en a fait les frais, encore une fois. Mais au final, ce sont bien Nice et Lyon, voire Monaco, qui pourraient payer l'addition.

Ousmane Dembélé et Yoann Gourcuff (Rennes) copains comme cochons sur la pelouse du Vélodrome, vendredi 18 mars 2016

Ousmane Dembélé et Yoann Gourcuff (Rennes) copains comme cochons sur la pelouse du Vélodrome, vendredi 18 mars 2016AFP

0
0