Eurosport

La révolte des mal classés, Ben Arfa, Saint-Etienne : les tops et les flops de samedi

La révolte des mal classés, Ben Arfa, Saint-Etienne : les tops et les flops de samedi
Par Eurosport

Mis à jourLe 12/03/2016 à 23:28

Publiéle 12/03/2016 à 23:25

Mis à jourLe 12/03/2016 à 23:28

Publiéle 12/03/2016 à 23:25

Article de Eurosport

LIGUE 1 - : Les victoires de Guingamp, Ajaccio et Toulouse, le match solide et altruiste de Ben Arfa pour sa première titularisation en un mois ou encore la noyade verte : voici ce qu'il faut retenir des six rencontres de ce samedi.

LES TOPS

  • Guingamp, Ajaccio, Toulouse : ils ne veulent pas mourir

Guingamp 17e. Ajaccio 18e. Toulouse 19e. Ces trois équipes ont sonné le vent de la révolte samedi soir en s'imposant toutes trois à domicile, respectivement face à Saint-Etienne (2-0), Caen (1-0) et Bordeaux (4-0). On pourrait ajouter à ce méritoire tableau Reims, 16e, qui avait ramené vendredi un bon point de son déplacement à Monaco (2-2). Le trio vedette de samedi restait pourtant sur des séries bien tristounettes. Guingamp n'avait plus gagné depuis 5 journées, le Téfécé depuis 9 et le Gazélec depuis 10. Du coup, le réveil ayant été commun aux trois candidats à la descente, tout le monde signe la bonne affaire. Autrement dit personne. Mais la voie est tracée. A eux de la conserver.

La joie des Guingampais après leur victoire contre Saint-Etienne
La joie des Guingampais après leur victoire contre Saint-Etienne - AFP
  • Ben Arfa, monsieur plus

Si vous mettez le PSG de côté, la Ligue 1 ne possède quand même pas des joueurs de classe par dizaines. Ces spécimens sont rares et Nice a la chance d'en posséder un en Hatem Ben Arfa. L'international tricolore, titularisé pour la première fois depuis le 6 février, s'est encore montré décisif samedi dans un registre très altruiste. Il a multiplié les bons ballons et la manière dont il a aspiré quatre défenseurs avant d'offrir le but du 2-0 à Plea en fin de match en dit long sur son impact. Résultat, depuis son retour, Nice a gagné deux fois en deux matches et il renoue à la fois avec le podium (au moins provisoirement) et avec le succès à l'extérieur, une première depuis le mois de novembre.

  • Mandanda a sauvé Marseille à Lorient

Que Steve Mandanda réalise une grande saison n’est une nouveauté. Mais on est époustouflé par la régularité dans les très grandes performances dont fait preuve le portier de l’OM. A Lorient, le numéro deux de l’équipe de France a tout simplement égalé son record de parades en carrière en Ligue 1 avec 9 arrêts. Certaines de ses interventions sont d’ailleurs des chefs d’œuvre qui resteront probablement parmi les plus belles de la saison. Sans Mandanda, Marseille n’aurait pas pu ramener un nouveau point. Son match nous ferait même nous poser des questions sur la hiérarchie des gardiens chez les Bleus.

  • Ben Yedder a porté Toulouse

L’attaquant du TFC a été excellent. Il a lancé Toulouse avec un exploit individuel dès la cinquième minute. Il a ensuite provoqué un penalty et l'a transformé, déclenchant l’expulsion de Sané. Avec ce doublé, le Français se rapproche un peu plus du titre de meilleur buteur de l’histoire du club en Ligue 1 et se hisse aussi sur le podium des meilleurs buteurs de la saison avec 12 réalisations. Toulouse peut encore croire au maintien, et Ben Yedder n’y est clairement pas étranger. Le TFC n’avait plus gagné par quatre buts d’écart en L1 depuis... novembre 2013. Ce soir-là, Ben Yedder avait inscrit un triplé.

LES FLOPS

  • Saint-Etienne explose en vol

Cela devient récurrent, Saint-Etienne a du mal en fin de saison pour assurer les places européennes. Si les Verts continuent sur ce rythme, ils pourraient même finir par ne pas les accrocher du tout. Les Stéphanois ont livré leur plus mauvais match de la saison, notamment offensivement. Guingamp a laissé jouer les hommes de Christophe Galtier en deuxième période, cela ne les a pas empêchés de ne pas se créer la moindre occasion. La réaction devient urgente, d’autant que le calendrier leur reste favorable (contre Montpellier, à Ajaccio, contre Troyes, à Bastia).

  • Vercoutre a fait perdre un point à Caen

Caen ne méritait de toute façon pas mieux que le match nul à Ajaccio. Ramener un point chez le Gazélec n’était déjà pas une bonne opération pour des caennais en lutte pour l’Europe, mais Rémy Vercoutre en a - malheureusement pour Malherbe - décidé autrement. Le gardien des Normands s’est complètement troué sur la tête lobée mais mollassonne de Boutaib qui offre la victoire aux Corses. La bourde de Vercoutre pourrait coûter cher en fin de saison alors que le haut de tableau ne cesse d’être bouleversé chaque semaine.

  • Bordeaux, à l'extérieur, c'est définitivement portes ouvertes

Le Girondin est généreux. Très généreux. Quand il voyage, il ouvre grand les portes de sa cage. Résultat, lors de ses cinq derniers déplacements, toutes compétitions confondues, le club bordelais a concédé la bagatelle de 18 buts, soit 3,6 en moyenne par rencontre : cinq à Lille en Coupe de la Ligue, auxquels il faut ajouter les trois encaissés à Lyon, les deux à Guingamp et les quatre à Reims et Toulouse. Reims qui n'avait plus marqué plus de deux buts dans un match depuis le mois d'août. Toulouse qui possédait la 16e attaque de L1. Généreux, on vous dit...

Loris BELIN et Laurent VERGNE

0 commentaire
Vous lisez :