AFP

Lacazette est revenu au top mais c’est peut-être déjà trop tard pour l'Euro

Lacazette est revenu au top mais c’est peut-être déjà trop tard pour l'Euro

Mis à jourLe 19/03/2016 à 12:32

Publiéle 19/03/2016 à 02:08

Mis à jourLe 19/03/2016 à 12:32

Publiéle 19/03/2016 à 02:08

Article de Loris Belin

LIGUE 1 - Alexandre Lacazette est un des hommes forts de l'OL sur cette deuxième partie de saison. Pas de quoi toutefois retrouver sa place en équipe de France. Didier Deschamps n'a pas retenu l'attaquant lyonnais dans la liste pour les matchs amicaux de la semaine prochaine. Ce qui semble compromettre sa participation à l'Euro.

Si Lyon est redevenu un candidat crédible au podium, il le doit en partie au retour en grâce d'Alexandre Lacazette. L'Olympique Lyonnais est revenu à un point de la troisième place, tenue par l'OGC Nice. Son attaquant est lui remonté à la troisième place du classement des buteurs de Ligue 1, à un but du second rang. On ne parlera pas encore du Lacazette irrésistible de la saison passée, celui qui faisait rêver Jean-Michel Aulas d'un transfert juteux, ou celui que l'on imaginait capable de s'installer durablement chez les Bleus. Mais pour l'OL, la différence est déjà énorme.

Depuis le changement d'entraîneur chez les Gones, Lacazette revit. Il est l'un des grands bénéficiaires du passage du 4-3-1-2 vu sous Hubert Fournier au 4-3-3 offensif prôné par Bruno Genesio. La saison dernière, l'association Lacazette-Fekir avait tourné à plein régime, que le second nommé soit placé en meneur de jeu ou en soutien de Lacazette. Avec Valbuena (un seul but en 21 matches), le duo ne fonctionne visiblement pas. Les deux joueurs se marchent sur les pieds et ne parviennent pas à trouver leurs marques dans le partage du ballon et de créativité. Genesio a su faire les choix que Fournier, trop frileux, n'avait même pas tenté.

Pas suffisant pour Deschamps

Depuis le début de la phase retour, Lacazette est redevenu un des meilleurs attaquants de Ligue 1. Mieux, il est le leader offensif de l'attaque biberon de l'Olympique Lyonnais, vainqueur du PSG (2-1) et flamboyante contre Guingamp (5-1). Les statistiques sont éloquentes : le buteur de l'OL a inscrit 6 buts en 7 journées. Sur les 19 journées précédentes, Lacazette en avait marqué 7. Pour son entraîneur, il a "le visage d'un sélectionnable". Mais Didier Deschamps en a décidé autrement.

Si l’on en croit la liste annoncée cette semaine, Alexandre Lacazette est désormais quatrième dans la hiérarchie des avant-centres pour le sélectionneur national, alors qu’il n’y aura vraisemblablement que deux places à prendre à ce poste pour l'Euro. En l'absence de Karim Benzema, l'attaquant avait pourtant un coup à jouer pour reprendre sa place chez les Bleus. La liste annoncée jeudi par Deschamps est sans appel : Lacazette figure derrière Olivier Giroud et André-Pierre Gignac, sélectionnés pour jouer contre les Pays-Bas et la Russie la semaine prochaine.

Lacazette, cible des sifflets de Geoffroy-Guichard dimanche lors de France-Danemark
Lacazette, cible des sifflets de Geoffroy-Guichard dimanche lors de France-Danemark - AFP

Même Karim Benzema, englué dans les ennuis judiciaires, n'est pas définitivement hors course pour l'Euro. L'attaquant du Real Madrid reste l'avant-centre le plus référencé au plus haut niveau et celui sur lequel Didier Deschamps veut s’appuyer en priorité. Et la concurrence, comme celle de Kévin Gameiro, excellent avec Séville, pousse encore pour garder espoir.

A moins d'une fin de saison au-delà de l'exceptionnel, Alexandre Lacazette pourra prendre des vacances en juin. Celui que l'on annonçait comme une cible de choix pour plusieurs grands clubs l'été dernier est désormais suivi par des équipes comme West Ham ou Newcastle. Lacazette n'a plus le choix, ses deux prochains mois peuvent sauver ses chances pour l'Euro et son avenir proche.

0 commentaire
Vous lisez :