AFP

Lacazette, Valbuena, Grenier et Fékir : ces stars qui plombent l'OL d'une manière ou d'une autre

Lacazette, Valbuena, Grenier et Fékir : ces stars qui plombent l'OL d'une manière ou d'une autre

Mis à jourLe 28/02/2016 à 20:47

Publiéle 28/02/2016 à 09:05

Mis à jourLe 28/02/2016 à 20:47

Publiéle 28/02/2016 à 09:05

Article de Julien Huet

Ils sont ceux qui doivent faire gagner les matchs. Mais, pour des raisons différentes, l'OL n'a pas vraiment pu compter cette saison sur ces supposés "top players'' : Alexandre Lacazette, Clément Grenier, Mathieu Valbuena et Nabil Fékir.

Lacazette en panne d'enthousiasme

Qu'est ce qui coince ?

Longtemps catastrophiques, ses statistiques sont remontées à un niveau moyen ces derniers temps. Avec dix buts, le meilleur buteur du dernier championnat est actuellement le sixième réalisateur de la Ligue 1. Pas si mal. Sauf que le numéro 10 de l'OL n'a marqué qu'au cours de sept des vingt-trois journées qu'il a disputées, ne faisant trembler les filets qu'une seule fois à l'extérieur, sur penalty à Marseille (1-1). Et il n'a signé aucune passe décisive. Pour ne rien arranger, le 4-3-3 mis en place par Bruno Génésio depuis sa prise de fonction a contribué à l'isoler un peu plus.

Pourquoi ?

L'explication paraît davantage mentale que technique. Pensant être sollicité par un cador européen l'été dernier, le Lyonnais a d'autant mal vécu le fait de rester à l'OL qu'une joute verbale l'a longtemps opposé à Jean-Michel Aulas. Hubert Fournier l'a titillé, Bruno Génésio le protège mais ni l'un ni l'autre n'ont su le remettre en selle. Très en retard dans la course à l'Euro 2016, il accuse le coup.

La solution ?

Qu'il s'inspire de la fraîcheur et de l'enthousiasme manifestés par le jeune attaquant Gaëtan Perrin lors de ses entrées en jeu.

Valbuena si loin de son statut

Qu'est ce qui coince ?

Il n'a jamais été un grand buteur mais quand même ! L'ancien marseillais n'a marqué qu'une seule fois en L1 avec l'OL, contre un futur club de L2, Toulouse. Ses quatre passes décisives ne suffisent pas à le sauver. La liste non exhaustive de ceux qui font mieux cette saison fait froid dans le dos pour l'intéressé : Jimmy Briand, Gaël Danic, Yann Jouffre… On s'arrêtera là par charité. Que ce soit dans l'axe du 4-4-2 en losange de Fournier ou à gauche du 4-3-3 de Génésio, Valbuena reste très loin du niveau d'un joueur international.

Pourquoi ?

‘'L'affaire'' l'a évidemment perturbé et n'a pas facilité son adaptation à Lyon. Sportivement, on peut se demander s'il était fait pour l'OL et vice-versa. Mais rajoutons pour le défendre qu'il a été le grand perdant de la blessure de Fekir avec lequel il avait tissé des liens techniques et amicaux avant sa blessure.

La solution ?

Que Didier Deschamps ne le convoque pas lors du prochain rassemblement afin de l'obliger à ne plus se reposer sur ses acquis en Bleu.

La déception de Mathieu Valbuena (Lyon) face à La Gantoise
La déception de Mathieu Valbuena (Lyon) face à La Gantoise - AFP

Grenier court après le temps perdu

Qu'est ce qui coince ?

A peu près tout. De retour fin novembre, il n'a toujours pas retrouvé son niveau, son influence, sa qualité sur les coups de pied arrêtés et même son statut de titulaire indiscutable. Vraisemblablement conscient de ses difficultés techniques et physiques, il a en plus été gagné à Lille par une incroyable nervosité. Deux ans après avoir raté la coupe du Monde 2014 à cause d'une pubalgie, il ambitionne de se rattraper à l'Euro 2016 et s'agace sans doute du temps qui passe sans qu'il ne retrouve la plénitude de ses moyens.

Pourquoi ?

Il n'est pas illogique qu'il tarde à retrouver le rythme. Blessé aux ischio-jambiers en préparation contre Arsenal, il sortait d'une saison 2014-2015 quasi-vierge (six matchs disputés entre les 32e et 37e journées). Et la deuxième partie de son exercice 2013-2014 avait déjà été jalonnée de blessures.

La solution ?

Qu'il accepte de laisser du temps au temps et qu'il arrête de se focaliser sur l'Euro.

Clément Grenier lors de Lyon - Bordeaux en Ligue 1 le 3 février 2016

Fékir leur manque tellement

Qu'est ce qui coince ?

Il ne joue pas et c'est le problème majeur de l'Olympique Lyonnais. Sur le flanc depuis sa rupture des ligaments croisés du genou droit début septembre avec l'équipe de France, il manque cruellement à sa formation. A tel point que OL TV consacre quasiment chaque soir dans son émission quotidienne plusieurs minutes sur son programme de reprise.

Pourquoi ?

L'OL n'a su le remplacer car il est irremplaçable. Sa technique, sa percussion et ses dribbles n'ont pas d'équivalent dans l'effectif des Gones. Conscient qu'il aurait été incapable d'attirer chez lui un joueur de son niveau, le club n'a même pas essayé de recruter pour pallier son absence.

La solution ?

Compter les jours jusqu'à son retour. A priori le 9 avril à Montpellier.

Nabil Fekir lors de Caen - Lyon le 29 août 2015
Nabil Fekir lors de Caen - Lyon le 29 août 2015 - AFP
0 commentaire
Vous lisez :