AFP

"Le mercato, c'est un tue-groupe" : Le top des déclas de la 23e journée

"Le mercato, c'est un tue-groupe" : Le top des déclas de la 23e journée
Par Vincent Bregevin via AFP

Mis à jourLe 31/01/2016 à 00:44

Publiéle 31/01/2016 à 00:44

Mis à jourLe 31/01/2016 à 00:44

Publiéle 31/01/2016 à 00:44

Par Vincent Bregevin via AFP

LIGUE 1 – La colère de Claude Robin, l'hommage de Leonardo Jardim, le sens de la formule de Stéphane Moulin : voici le top des déclas de la 23e journée.

Robin a son idée sur le mercato

L'embellie troyenne n'a pas duré avec une défaite à domicile face à Nantes (0-1), une semaine après la première victoire de l'ESTAC cette saison, face à Lille (1-3), avec un doublé de Jimmy Cabot. Qui a quitté le club pour Lorient. Et cela n'est pas du goût de l'entraîneur de Troyes, Claude Robin.

" Ce n'est pas du tout une excuse pour notre défaite du jour mais le mercato, c'est vraiment une catastrophe, c'est un tue-groupe, un tue-équipe, alors que l'on demande que les joueurs soient attachés au maillot."

Angers, petit mais costaud

Stéphane Moulin et Angers ont connu une période délicate avant de se refaire une santé avec la manière face à Monaco (3-0). L'entraîneur angevin a eu le sens de la formule pour souligner la réaction de ses hommes.

" On est un petit club, une petite équipe, des petits joueurs, un petit staff, mais on a un petit peu d'orgueil aussi."
Stéphane Moulin, l'entaîneur d'Angers
Stéphane Moulin, l'entaîneur d'Angers - Panoramic

Jardim connaît trop bien la critique

Monaco a souvent été critiqué pour son style de jeu. Angers aussi, récemment. Alors, même si l'ASM a concédé une lourde défaite face au SCO (3-0), son entraîneur ne s'est pas privé d'adresser un message de sympathie aux Angevins.

" Je l'ai dit devant vous lors de la dernière conférence de presse, je l'ai aussi dit devant les joueurs : beaucoup de personnes n'aiment pas Angers, mais moi j'aime bien Angers."

Hantz y voit un signe

Départ idéal sur le banc montpelliérain pour Frédéric Hantz avec un large succès sur le terrain du Gazélec (0-4) qui permet au MHSC de sortir de la zone rouge. De quoi gonfler d'optimisme le nouveau coach héraultais.

" Quand on est entraîneur d'une équipe de Ligue 1, qu'on arrive le mercredi et que le samedi (suivant), on n'est plus relégable, j'estime que c'est un symbole très fort."
Frédéric Hantz et Louis Nicollin
Frédéric Hantz et Louis Nicollin - Panoramic

Ciccolini, le rouge lui va si bien

François Ciccolini a bien démarré son mandat sur le banc bastiais avec une victoire face à Lyon (1-0). Malgré une nouvelle expulsion pour le club corse, celle de Gilles Cioni. Cela amuserait presque le nouveau coach du SCB.

" On a encore pris un carton rouge, on en a l'habitude maintenant."

Toulouse a peur du vide

Toulouse s'est incliné à domicile devant Guingamp dans un match entre deux équipes en lutte pour le maintien (1-2). Pour l'entraîneur toulousain Dominique Arribagé, cette pression n'est pas étrangère au revers concédé par ses joueurs.

" L'enjeu a peut-être été difficile à supporter pour les joueurs."

Guégan, la force de la pensée positive

Reims n'a plus gagné depuis près de deux mois après un nouveau revers à Lorient qui l'a plongé dans la zone rouge (2-0). Mais l'entraîneur rémois Olivier Guégan se veut optimiste malgré tout.

" C'est la première fois que l'on est relégable. Si on maintient ce niveau de jeu, forcément ça va tourner."
Olivier Guégan (Reims)
Olivier Guégan (Reims) - AFP

0 commentaire
Vous lisez :