AFP

Le retour de Gomis, le fantôme de Fekir : les 9 bonnes raisons de suivre la L1 mercredi

Les 9 bonnes raisons de suivre la L1 ce soir

Le 30/11/2016 à 16:56

LIGUE 1 - Programme de roi ce mercredi en L1 avec le choc historique entre l'ASSE et l'OM, le déplacement de Lyon chez des Nantais en pleine crise ou la réception d'Angers par le PSG. Voici nos 9 bonnes raisons de ne rien rater.

Parce que Gomis est dans son jardin à Geoffroy-Guichard

Bafétimbi Gomis est un drôle de joueur. Passé par Marseille et surtout Lyon, il garde une vraie cote d'amour du côté de son club formateur, l'ASSE. Pas un mince exploit d'autant que "Bafé" a fait quelques misère aux Verts à Geoffroy-Guichard sous le maillot du voisin lyonnais en inscrivant trois buts dans le Chaudron lors des derbies. Il revient ce mercredi sur le lieu de ses exploits, avec l'OM cette fois. L'endroit paraît idéal pour relancer celui qui n'a marqué qu'un but en deux mois.

Bafetimbi Gomis lors de PSG - Marseille en Ligue 1 le 23 octobre 2016

Bafetimbi Gomis lors de PSG - Marseille en Ligue 1 le 23 octobre 2016AFP

Parce que le leadership de Nice est en danger

Malang Sarr en duel avec Enzo Crivelli lors de Nice-Bastia - 2016

Malang Sarr en duel avec Enzo Crivelli lors de Nice-Bastia - 2016AFP

Parce que l'OM n'a pas réussi à enrôler Saivet et pourrait s'en mordre les doigts

Cet été, Marseille a tenté de le séduire mais, faute de moyens, a dû se résoudre à le laisser filer à Saint-Etienne. Ce mercredi, l'OM va retrouver Henri Saivet dans le camp d'en face. Le milieu de Newcastle, prêté aux Verts jusqu'à la fin de saison, est plutôt précieux dans l'entrejeu stéphanois. Passeur décisif à Angers, buteur à Caen fin octobre, Saivet s'est parfaitement adapté à son nouvel environnement et Marseille pourrait bien l'apprendre à ses dépens.

Vincent Manceau et Henri Saivet lors d'Angers - Saint-Etienne

Vincent Manceau et Henri Saivet lors d'Angers - Saint-EtienneAFP

Parce que ça fait du bien de retrouver le derby lorrain

Une Ligue 1 sans derby lorrain, ce n'est pas vraiment la Ligue 1. Le maillot grenat, le chardon, Marcel-Picot, Saint-Symphorien : voilà qui fait aussi le charme de notre bon vieux championnat. La L1 avait été privée du choc entre les deux voisins depuis près de dix ans. Leur dernier affrontement dans l'élite remonte au 22 mars 2008. Miralem Pjanic défendait alors les couleurs messines. Youssouf Hadji avait marqué et Michaël Chrétien délivré une passe décisive lors de la victoire de l'ASNL (2-1).

Mevlut Erding a été maladroit face à l'OM

Mevlut Erding a été maladroit face à l'OMAFP

Parce que la Beaujoire est au bord de l'implosion

La fièvre couve à Nantes. La Tribune Loire, l'une des plus bruyantes de L1, s'est retournée contre la direction du FCN et ses joueurs lors de Nantes-Lille (0-0) samedi. Deux semaines plus tôt, lors de la réception de Toulouse (1-1), c'est la tribune présidentielle qui avait été prise d'assaut par une poignée de fans mécontents. Autant dire qu'une contre-performance face à Lyon pourrait mettre le feu aux poudres et définitivement sceller le divorce entre le FC Nantes et ses supporters.

Des CRS dans la tribune présidentielle de la Beaujoire

Des CRS dans la tribune présidentielle de la BeaujoireAFP

Parce qu'on commence à être inquiet pour Nabil Fekir

Mais qu'arrive-t-il à Nabil Fekir ? Enorme coup de pompe ? Contrecoup de son opération au genou ? Douleurs persistantes ? L'un des plus gros talents de la L1 n'est plus que l'ombre de lui-même. Le génial attaquant de l'OL n'y arrive plus. Il a perdu son coup de rein, ses inspirations et devient peu à peu un poids pour sa formation. Un comble pour celui qui avait illuminé le jeu lyonnais avant sa grave blessure au genou en octobre 2015. Le déplacement sur la pelouse d'un Nantes moribond peut lui remettre le pied à l'étrier. Encore faudrait-il que Bruno Génésio lui maintienne sa confiance.

Nabil Fekir avec Lyon - 2016

Nabil Fekir avec Lyon - 2016Panoramic

Parce que Toulouse est à la dérive

Il y a un mois encore, Toulouse tutoyait les grands du championnat. Confortablement assis au quatrième rang, le TFC rêvait tout haut d'une saison pleine de frissons. Mais novembre a douché les espérances. Les hommes de Pascal Dupraz n'ont récolté qu'un point en trois rencontres et sont rentrés dans le rang. Ils mènent le ventre mou mais s'ils veulent continuer à croire en leur bonne étoile, ils devront mettre un terme à leur série. La réception de Montpellier est capitale pour savoir de quelle côté va basculer leur saison.

Ola Toivonen (Toulouse)

Ola Toivonen (Toulouse)AFP

Parce que Kamano a fait beaucoup de progrès

François Kamano n'a que 20 ans mais déjà une solide réputation en L1. C'est à Bastia qu'il s'est révélé et c'est à Bordeaux qu'il confirme son talent immense. Les Corses connaissent parfaitement le danger pour l'avoir lancé dans le grand bain. Le Guinéen les retrouve ce mercredi, quatre jours après avoir signé un doublé et une passe décisive face à Dijon (3-2)… Le dragster est lancé à pleine vitesse.

François Kamano s'échappe devant les défenseurs lorientais

François Kamano s'échappe devant les défenseurs lorientaisAFP

Pour savoir si Emery conserve sa confiance en Ben Arfa

Etait-ce un coup tenté à Lyon ou une option appelée à durer ? Titulaire pour la première depuis le 9 septembre dernier en L1, Hatem Ben Arfa n'a pas franchement brillé à Lyon dimanche (1-2). Mais Paris a décroché une victoire de prestige qui pourrait pousser Unai Emery à reconduire le 4-2-3-1 et Hatem Ben Arfa en soutien d'Edinson Cavani. La feuille de match face à Angers sera à scruter avec le plus grand intérêt pour savoir si le technicien espagnol a définitivement changé son fusil d'épaule.

0
0