Eurosport

Le retour de Lille, Nolan Roux, l’arbitre d’Angers-Lorient : les tops et les flops de samedi

Le retour de Lille, Nolan Roux, l’arbitre d’Angers-Lorient : les tops et les flops de samedi

Mis à jourLe 20/03/2016 à 00:06

Publiéle 19/03/2016 à 23:47

Mis à jourLe 20/03/2016 à 00:06

Publiéle 19/03/2016 à 23:47

Article de Loris Belin

LIGUE 1 – Lille qui revient au meilleur moment, les cadres angevins qui se réveillent, l’arbitre d’Angers-Lorient ou la défense lorientaise à l’agonie : voici ce qu’il faut retenir des six matches de samedi.

LES TOPS

  • Au fond du trou fin janvier, Lille peut encore rêver de l’Europe

Le fameux "électrochoc" du changement d’entraîneur fonctionne dans le Nord. Depuis l’arrivée d’Antonetti, les Dogues ont retrouvé des idées, et de l’efficacité. Contre Toulouse, Lille n’a eu besoin que d’un but d’Amalfitano (son premier en Ligue 1 depuis septembre 2012) pour faire la différence. Encore 15e au soir de la 28e journée, les Nordistes sont samedi soir 9e, à six points de la troisième place lyonnaise.

Morgan Amalfitano congratulé
Morgan Amalfitano congratulé - AFP
  • Gaëtan Perrin, soir de première

L’Olympique Lyonnais a attendu la 83e minute avant de trouver la faille contre le FC Nantes. Sa délivrance, l’OL la doit à un minot, Gaëtan Perrin. Le jeune attaquant des Gones (19 ans) venait tout juste de rentrer à la place de Darder, peu convaincant samedi. Sur son premier ballon, Perrin plaçait sa tête sur un tir détourné de Ghezzal. La belle histoire de la soirée est pour celui qui découvre le monde professionnel cette saison. Son but est assurément précieux pour les espoirs européens de la fin de saison lyonnaise.

Alexandre Lacazette et Gaetan Perrin (OL Lyon) - Ligue 1 2016
Alexandre Lacazette et Gaetan Perrin (OL Lyon) - Ligue 1 2016 - AFP
  • Ketkeo, N’Doye, Mangani : Les cadres d’Angers se rebiffent

Ils étaient très attendus, ils ont fini par réagir. Les joueurs-clés du SCO ont retrouvé leurs qualités et leur influence pour renouer joliment avec la victoire contre Lorient (5-1). Billy Ketkeophomphone a vite lancé la révolte (14e) et a obtenu un penalty transformé par Thomas Mangani, muet depuis la 8e journée, mais qui a signé un doublé (34e et 90e+1). Le capitaine Cheick N’Doye a également trouvé le chemin des filets. Il n’avait plus marqué depuis la victoire angevine sur Monaco du 30 janvier (3-0).

  • L’ASSE relancée par ses remplaçants

Il vaut parfois mieux débuter un match sur le banc. Nolan Roux l’a prouvé contre Montpellier. Entré à la place du très décevant Söderlund (53e), l’ancien Lillois a réussi à toucher plus de ballons que le Norvégien (16 contre 13), décocher plus de tirs (2 tirs cadrés contre 1 seul et hors-cadre). Il a surtout ouvert le score (74e) et signé une passe décisive pour Oussama Tannane, lancé quelques secondes plus tôt (80e) et Saint-Etienne a renoué avec le succès (3-0).

LES FLOPS

  • Reims aura beaucoup tenté, en vain

Guingamp peut vraiment être heureux de repartir de Champagne avec les trois points. Reims a copieusement dominé le match mais a encaissé le seul but de la rencontre sur l’une des deux tentatives bretonnes de la partie. Les Rémois ont tiré quinze fois au but, pour quatre "petits" tirs cadrés. Les occasions étaient là mais le Stade n’a pas su en profiter. Et se retrouve dans la zone rouge ce samedi soir.

  • Mais comment Johan Hamel a-t-il pu accorder le troisième but angevin ?

A la 38e minute, Angers obtient un coup-franc, frappé au niveau des six mètres lorientais. La défense des Merlus anticipe à contre-temps et laisse trois angevins seuls devant Benjamin Lecomte. Trop de joueurs pour un si petit espace peut-être, Romain Saïss frappe en plein dans le dos de Cheikh N’Doye. L’arbitre ne peut que siffler hors-jeu. Mais il n’en est rien. L’action continue et Saïss peut à nouveau fusiller Lecomte à bout portant. Angers mène injustement 3-0. Le mal était de toute façon déjà fait pour Lorient.

  • Les Merlus ont pris l’eau en défense

Le FC Lorient n’avait encaissé qu’un seul but lors de ses quatre précédents matches, toutes compétitions confondues, il en a pris trois en première période à Angers et s’est finalement lourdement incliné (5-1). Gassama, Rose, Touré et Le Goff ont été mangés dans les duels et dépassés dans la détermination par leurs adversaire. Les Merlus se souviendront longtemps de ce premier déplacement à Jean-Bouin en Ligue 1.

0 commentaire
Vous lisez :