AFP

Le top des déclas de la 26e journée

"Je ne suis pas là pour rêver" : Le top des déclas de la 26e journée

Mis à jourLe 14/02/2016 à 00:26

Publiéle 14/02/2016 à 00:14

Mis à jourLe 14/02/2016 à 00:26

Publiéle 14/02/2016 à 00:14

Article de Vincent Bregevin

LIGUE 1 – La lucidité de Laurey, le fatalisme d'Arribagé, la colère de Gourvennec, l'envie de Der Zakarian : voici le Top des déclas de la 26e journée.

Laurey attend le réveil

Le Gazélec Ajaccio est relégable après sa défaite à domicile face à Troyes (2-3). Le club corse semble s'être endormi sur ses lauriers après sa belle série. Au grand dam de son entraîneur, Thierry Laurey.

" On est dix-huitième ce soir. Si beaucoup parlaient de rêve, moi, je ne suis pas là pour rêver. On sait d'où on vient."

Guingamp-Bordeaux, ce n'était manifestement pas top

Il y a eu six buts au Roudourou, mais la rencontre Guingamp-Bordeaux n'a pas forcément été très spectaculaire pour autant. Surtout si l'on se fie aux propos de l'entraîneur guingampais Jocelyn Gourvennec.

" Notre première période a été très mauvaise, la rencontre a été d'un faible niveau technique des deux côtés, avec un taux de réussite dans les passes très faible."

Arribagé ne se fait plus trop d'illusions

La défaite de Toulouse à Montpellier (2-0) laisse le TFC dans une situation très délicate, à huit points du premier non relégable. Son entraîneur, Dominique Arribagé, est lucide : le maintien de son équipe est très compromis.

" Ce serait un exploit de se maintenir avec autant d'écart, mais mathématiquement ce n'est pas fini."
Dominique Arribagé (Toulouse)
Dominique Arribagé (Toulouse) - AFP

Blanc ne tire pas sur l'ambulance

Tenu en échec par Lille (0-0), le PSG a affiché un manque de réalisme incarné par Edinson Cavani. L'entraîneur parisien Laurent Blanc n'a pas manqué de voler au secours de son joueur devant la presse.

" Cavani ? Il faut l'aider. Il faut lui faire reprendre confiance."

Der Zakarian prévient la concurrence

Nantes a signé un 12e match sans défaite en s'imposant devant Lorient et pointe désormais en cinquième position (2-1). Et ce n'est peut-être pas fini si l'on s'en tient aux propos de l'entraîneur nantais Michel Der Zakarian.

" Si on garde cet état d'esprit-là, on peut faire mal à beaucoup d'autres équipes."
Michel Der Zakarian (Nantes)
Michel Der Zakarian (Nantes) - Panoramic

Les Merlus ont coulé… tous ensemble

Sylvain Ripoll n'a pas masqué sa colère après la défaite de Lorient à Nantes (2-1). L'entraîneur lorientais n'a épargné personne.

" Quand c'est comme ça, ça donne une déroute collective. Joueurs, staff: je mets tout le monde dans le même bateau."

Hantz n'est pas dupe

Malgré la victoire face à Toulouse (2-0), Frédéric Hantz est loin d'être euphorique. L'entraîneur montpelliérain est conscient que le score est flatteur pour son équipe.

" Toulouse nous a été supérieur. Il a gagné plus de duels, a tiré plus souvent que nous au but, et a eu plus la possession. C'est un enseignement important. On ne pourra pas rééditer ce genre de performance et gagner à chaque fois."
0 commentaire
Vous lisez :