AFP

Les notes de Lyon : L'initiative pour Ghezzal, la boulette pour Tolisso

Les notes de Lyon : L'initiative pour Ghezzal, la boulette pour Tolisso

Le 18/01/2016 à 11:53

LIGUE 1 - En pleine confiance en ce début d'année 2016, Rachid Ghezzal a pilonné le but adverse mais n'a pas pu empêcher une défaite de l'OL dans le derby contre l'ASSE (1-0). Comme la saison dernière, Corentin Tolisso a raté son match dans le Chaudron et son erreur a entraîné l'unique but de la rencontre en faveur des Verts. Les notes.

Anthony Lopes : 6

J'ai aimé : Peu inquiété dans ce match face à des Verts très timides, le portier lyonnais a réussi deux arrêts en tout début de match. Concentré et motivé, il n'a pas hésité à s'arracher pour venir en aide à sa défense et notamment éviter un corner (29e).

Je n'ai pas aimé : S'il n'a pas démérité, il souffre de la comparaison avec Ruffier qui a su être décisif à plusieurs reprises.

En bref : Comme l'ensemble de son équipe, le dernier rempart des Gones peut sortir frustré de ce derby perdu contre le cours du jeu.

Christophe Jallet : 6

Remplacé par Maxwell Cornet (89e)

J'ai aimé : Appliqué et solide défensivement, il a parfaitement éteint Bahebeck dans son couloir droit.

Je n'ai pas aimé : Il aurait pu se montrer davantage au niveau offensif comme en fin de match où on l'a vu dans la surface adverse.

En bref : Un match propre de la part du latéral droit. Peut-être un peu trop, d'ailleurs.

Christophe Jallet au-dessus de Pierre Yves Palomat lors de Saint-Etienne - Lyon - 2016

Christophe Jallet au-dessus de Pierre Yves Palomat lors de Saint-Etienne - Lyon - 2016Panoramic

Mapou Yanga-Mbiwa : 6

J'ai aimé : Pour une fois, il a rendu une copie convaincante et sans tache. Il termine la rencontre avec le plus grand nombre de ballons touchés (87).

Je n'ai pas aimé : Sa prestation solide est ternie par le but Soderlund sur une des rares occasions stéphanoises, même s'il n'y pouvait pas grand-chose.

En bref : les critiques ne se dirigeront pas vers Mapou après ce match.

Samuel Umtiti : 6

J'ai aimé : Comme ses partenaires de la défense, il s'est montré sérieux et autoritaire. Il s'est aussi chargé de secouer ses partenaires qui ronronnaient parfois.

Je n'ai pas aimé : Lui aussi était trop loin de Soderlund pour intervenir avant le but du Norvégien.

En bref : L'OL ne peut pas se passer de lui en défense.

Jérémy Morel : 5

J'ai aimé : Rigoureux dans son placement, il a rarement été débordé. Il retrouve ses repères au poste d'arrière gauche.

Je n'ai pas aimé : Encore plus discret que Jallet sur le plan offensif, il s'est montré trop prudent.

En bref : Satisfaisant en l'absence de Bedimo, il répond positivement à la confiance de son nouveau coach mais devra en faire davantage pour garder sa place de titulaire au poste.

Maxime Gonalons : 7

J'ai aimé : Annoncé forfait deux jours avant le match pour une blessure à la cuisse gauche, le capitaine de l'OL était finalement bien titulaire et s'est imposé dans l'entre-jeu. Il n'a laissé aucune miette à Corgnet.

Je n'ai pas aimé : Il n'a cadré aucun de ses trois tirs. Davantage de précision aurait bien aidé son équipe.

En bref : Il demeure incontournable en tant que sentinelle du système lyonnais.

Maxime Gonalons (Lyon) au duel aérien avec Benjamin Corgnet (Saint-Etienne), dimanche 17 janvier 2016

Maxime Gonalons (Lyon) au duel aérien avec Benjamin Corgnet (Saint-Etienne), dimanche 17 janvier 2016AFP

Jordan Ferri : 6

Remplacé par Mathieu Valbuena (71e)

J'ai aimé : Il a réussi à se démener dans les duels sans s'emporter et n'a blessé personne. Malgré quelques coups de la part de ses adversaires et les sifflets des supporters stéphanois, il est resté concentré.

Je n'ai pas aimé : Il aurait pu mieux relancer et orienter le jeu des Gones plus efficacement.

En bref : Il a montré qu'il n'était pas que le boucher du match aller.

Corentin Tolisso : 4

J'ai aimé : Très actif sur l'ensemble du terrain, il n'a pas compté ses efforts. Si Lyon a globalement dominé les débats, c'est notamment grâce à sa grande implication.

Je n'ai pas aimé : Son erreur qui provoque l'unique but du match sur une passe en retrait trop molle. Il a payé sa débauche d'énergie et aussi manqué de lucidité dans la surface adverse. Déjà coupable lors du derby dans le Chaudron en 2014, il a voulu trop en faire.

En bref : Geoffroy-Guichard ne lui réussit décidément pas.

Rachid Ghezzal : 7

J'ai aimé : L'attaquant lyonnais le plus tranchant, et de loin. Disponible et remuant sur son aile droite, il a tenté sa chance à sept reprises et cadré quatre fois. Il a manqué de réussite sur sa frappe déviée qui a fini sur la barre de Ruffier (55e).

Je n'ai pas aimé : Avec autant de tirs, il aurait dû marquer. A l'image de son équipe, il a manqué de réalisme. Il aurait pu lever la tête dans la surface adverse pour servir ses partenaires.

En bref : Le grand gagnant de la nomination de Génésio manque encore d'expérience pour ce genre de match.

Rachid Ghezzal face à Pierre-Yves Polomat lors de Saint-Etienne-Lyon - 2016

Rachid Ghezzal face à Pierre-Yves Polomat lors de Saint-Etienne-Lyon - 2016AFP

Alexandre Lacazette : 4

J'ai aimé : Peu soutenu dans la zone de vérité et peu servi, Il s'est accroché dans une rencontre peu évidente face aux colosses Pogba et Sall. Il a su décrocher pour prendre part aux attaques lyonnaises.

Je n'ai pas aimé : Il a très peu pesé dans la zone de vérité et n'a d'ailleurs pas décoché le moindre tir. Il n'a pas réussi à jouer son rôle d'avant-centre contrairement à son homologue stéphanois Soderlund qui a touché beaucoup moins de ballons.

En bref : Il manque toujours de puissance pour déstabiliser à lui seul une défense regroupée et faire basculer une rencontre fermée.

Clément Grenier : 5

J'ai aimé : Son intelligence de jeu et sa qualité technique ont permis de perforer le bloc adverse et créer des brèches pour ses partenaires en première période.

Je n'ai pas aimé : Il a progressivement plongé physiquement après la pause. Il a porté le danger sur le but adverse uniquement sur un coup franc détourné par Ruffier. Trop peu pour un attaquant.

En bref : Malgré sa vision du jeu et son implication, il ne semble pas posséder les capacités athlétiques pour occuper un poste aussi haut sur le terrain.

0
0