AFP

Les notes de Saint-Etienne : Ruffier a sauvé les Verts, Monnet-Paquet les a réveillés

Les notes de Saint-Etienne : Ruffier a sauvé les Verts, Monnet-Paquet les a réveillés

Le 18/01/2016 à 11:02

LIGUE 1 -Impérial, Stéphane Ruffier a maintenu les Verts dans le match alors que Kevin Monnet-Paquet a ouvert la voie d'un succès heureux face à Lyon (1-0). Les notes des Verts.

Stéphane Ruffier : 7,5

J'ai aimé : Revoilà le grand Ruffier. Pas toujours irréprochable cette saison, il a livré un match qui marquera les esprits. Quand toute son équipe prenait l'eau, il l'a sauvée d'un réflexe incroyable devant Ghezzal. Après la pause, il s'est de nouveau imposé face à Grenier et a maîtrisé les airs dans une fin de rencontre irrespirable.

Je n'ai pas aimé : Des dégagements parfois mal ajustés mais c'est vraiment pour chercher la petite bête.

En bref : Il a maintenu à flots son équipe à lui seul. Chapeau.

Kevin Théophile-Catherine : 5,5

J'ai aimé : Toujours solide dans les duels, il fut l'un des rares à dominer les Lyonnais dans les airs. KTC a tenu son couloir et un Grenier pourtant en jambes.

Je n'ai pas aimé : Une fin de match où il a souffert. La rentrée de Valbuena l'a mis dans le rouge. Mais l'ancien Rennais a assuré l'essentiel.

En bref : Son retour change pas mal de choses dans la défense des Verts.

Moustapha Bayal Sall : 6

J'ai aimé : Le cœur qu'il met dans chacun de ses duels. Comme si sa vie en dépendait. Le colosse est bien difficile à franchir et il a tenu Alexandre Lacazette. Dans une fin de match tendue, il a tout repoussé.

Je n'ai pas aimé : Ses sautes de concentration. Il a parfois oublié l'avant-centre lyonnais dans son dos. Il ne s'embarrasse pas dans la relance et a eu tendance à redonner beaucoup trop vite le ballon à l'OL.

En bref : Un buffle qui emporte tout sur son passage. Toujours utile dans un derby.

Moustapha Bayal Sall

Moustapha Bayal SallPanoramic

Florentin Pogba : 5,5

J'ai aimé : Comme Sall, il ne fait pas dans la dentelle. Un mot d'ordre : efficacité. Fragilisé par un Polomat en difficulté, il a dû compenser et s'en est plutôt bien sorti. Notamment dans les duels où il reste une référence.

Je n'ai pas aimé : Une relance dans l'axe catastrophique qui aurait pu coûter cher et quelques étourderies.

En bref : Il ne dégage pas l'assurance d'un Varane, certes. Mais il ne lâche jamais.

Pierre-Yves Polomat : 4,5

J'ai aimé : Sa fin de match pleine de générosité. Il a enfin pris son couloir et mis Jallet dans l'embarras. Polomat a de grosses qualités offensives. Il ne doit pas les brider.

Je n'ai pas aimé : Un début de match très compliqué pour le jeune Vert. Souvent en retard dans ses interventions, il a ouvert des brèches par son placement hasardeux. L'OL a repéré le maillon et a insisté de son côté. Ce fut à peine mieux après la pause.

En bref : Tabanou, ce ne sera pas du luxe.

Vincent Pajot : 4,5

J'ai aimé : Sa deuxième période un peu plus tranchante quand il a enfin joué en avançant.

Je n'ai pas aimé : Lui aussi a souffert au milieu de terrain mis en difficulté par l'impact des milieux lyonnais. Il n'a pas eu d'influence dans la construction du jeu et a trop souvent couru après le ballon.

En bref : On l'a connu plus inspiré.

Fabien Lemoine : 5

Remplacé par Renaud Cohade (75e)

J'ai aimé : Lui aussi a mis du cœur et de la grinta. Son début de match a donné un cap. Il a tenté d'endiguer les fuites en première période par une activité débordante.

Je n'ai pas aimé : Il a souffert dans l'impact et a compensé par de l'agressivité mal maîtrisée. Pas toujours lucide dans les phases de construction, il a perdu des ballons dans des zones dangereuses.

En bref : De la hargne et le sens du sacrifice.

La joie de l'ASSE FACE à Lyon

La joie de l'ASSE FACE à LyonPanoramic

Benjamin Corgnet : 4,5

J'ai aimé : Son sursaut après la pause. Rien de transcendant mais il a eu le mérite de remettre de l'ordre dans une maison stéphanoise qui prenait l'eau.

Je n'ai pas aimé : Où était-il passé en première période ? Si Saint-Etienne n'a pas existé avant la pause, c'est d'abord parce qu'il n'a pas su prendre les clés du camion. Trop tendre dans les duels, il a souffert face à Gonalons.

En bref : Trop discret dans le genre de match qui réclame le don de soi.

Jean-Christophe Bahebeck : 4

Remplacé par Jonathan Eysseric (69e)

J'ai aimé : Ses coups de pied arrêtés qui ont fait passer quelques frissons dans l'arrière-garde lyonnaise. Bahebeck s'est montré disponible et fait preuve d'une grande rigueur dans son replacement défensif.

Je n'ai pas aimé : Pour sa quatrième titularisation, il a clairement manqué de rythme. Un contrôle raté sur une vraie opportunité, des choix pas toujours dans le sens du jeu : Bahebeck a globalement souffert.

En bref : Il attend toujours un match référence en Vert.

Alexander Soderlund : 6

Remplacé par Neal Maupay (85e)

J'ai aimé : Il a surgi quand il le fallait, au moment où il le fallait. C'est ce que Christophe Galtier attend de lui : du réalisme. Buteur sur l'une de ses deux seules uniques occasions, le Norvégien s'est distingué par sa pugnacité. Il est sorti sous les ovations.

Je n'ai pas aimé : Dans les duels, les appels, les remises : la recrue des Verts s'est longtemps cherchée. Mangé par l'axe lyonnais dans les airs, il n'a jamais été trouvé par ses partenaires. Un match très pénible jusqu'à la délivrance.

En bref : Geoffroy-Guichard s'est trouvé un nouveau chouchou. Indice : il est norvégien.

Kevin Monnet-Paquet : 7,5

J'ai aimé : C'est de lui qu'est venue la lumière. Son pressing sur Tolisso a ouvert un boulevard à Söderlund sur l'unique but du match. Avant sa passe décisive, il fut le stéphanois le plus remuant et si ses coéquipiers avait fait preuve d'un peu plus de justesse technique, sa vitesse aurait pu faire mal aux Lyonnais. Rigoureux dans son replacement, il a souvent sauvé les meubles.

Je n'ai pas aimé : Sa tendance à jouer tête baissée. Il doit apprendre à se contenir et ne pas toujours filer la tête dans le guidon.

En bref : L'ASSE sait à qui elle doit cette victoire capitale. En trois lettres : KMP.

0
0