AFP

Les Parisiens ne se cherchent pas d'excuse : ils n'étaient tout simplement pas à la hauteur

Les Parisiens ne se cherchent pas d'excuse : ils n'étaient tout simplement pas à la hauteur

Le 29/02/2016 à 01:04

LIGUE 1 - De Laurent Blanc à Nasser Al-Khelaïfi en passant par les joueurs parisiens, le PSG dans son ensemble admet ne pas avoir été au niveau de Lyon, qui lui a infligé son premier revers de la saison dimanche soir.

"Moyens" pour Laurent Blanc. "Mauvais" pour Nasser Al-Khelaïfi. Les Parisiens ne se sont pas défilés pour justifier leur premier revers de la saison. Lyon leur était tout simplement supérieur dimanche soir. "Les Lyonnais ont été meilleurs dans l'état d'esprit", a admis Blanc au micro de Canal+. "Félicitations à Lyon qui a mieux joué ce soir. C'est le foot, on ne peut pas toujours gagner", a renchéri le défenseur brésilien David Luiz, qui a souligné les carences de son équipe : "On était un peu fatigués, un peu de tout."

Son entraîneur, lui, ne s'est pas réfugié derrière cet argument. Il a préféré assumer ses responsabilités. "Si j'avais des explications, je les donnerais aux joueurs. Rien ne laissait prévoir un match aussi moyen. On a été trop moyens, les joueurs, le staff, moi inclus." L'ancien sélectionneur des Bleus a pourtant vite senti son équipe désœuvrée. Il a tenté de corriger le tir. En vain. "J'ai sorti un joueur à la mi-temps (Benjamin Stambouli), j'aurais pu en sortir d'autres."

" On n'est pas la meilleure équipe du monde, c'est bien pour réveiller les joueurs"

"En première période, nous n'avons rien fait de bon, a reconnu le capitaine Thiago Silva. Nous avons souffert beaucoup et nous l'avons payé. Il était normal de perdre. Il faut oublier ce match car ce n'était pas une belle soirée pour nous." Une soirée au cours de laquelle Paris avait, dixit Blanc, oublié "cette mentalité, cette agressivité et cet engagement qui nous ont permis de faire cette série" de 36 matches sans défaite.

Tous ces ingrédients, les stars parisiennes les ont laissés aux vestiaires. Sans doute parce que, dans neuf jours, le PSG ira jouer à Chelsea son 8e de finale retour de Ligue des champions. "Y-a-t-il eu une décompression ? Je ne sais pas, il faut s'en servir pour se remobiliser". Sur Canal+, le président Nasser Al-Khelaïfi y voit un mal pour un bien : "On n'est pas la meilleure équipe du monde, c'est bien pour réveiller les joueurs, on a été mauvais ce soir. J'espère qu'il y aura un réveil." Le patron du club parisien l'attend dès mercredi, à Saint-Etienne, en quarts de finale de la Coupe de France.

0
0