AFP

Ligue 1 (28e journée) : Caen s'impose à Saint-Etienne (1-2) et prend seul la 3e place

Caen reverdit, Saint-Etienne perd encore pour conclure une semaine noire

Le 28/02/2016 à 19:22

LIGUE 1 - Dans un match enlevé où les deux équipes ont longtemps manqué d'efficacité, c'est Caen qui a fini par forcer la décision en cinq minutes contre Saint-Etienne (1-2) avec des buts de Delort (78e) et Rodelin (82e) dans le dernier quart d'heure. Eysseric a réduit la marque sur coup franc (90e) mais les Caennais profitent de ce succès pour dépasser les Verts et s'emparer seuls de la 3e place.

Après trois défaites consécutives et une claque reçue à Lyon le 14 février dernier, Caen pointait à la 10e place et c'est une fin de saison morose vers laquelle s'acheminaient les Normands. Deux semaines plus tard, les voilà sur le podium après une victoire nette et sans bavure à Saint-Etienne (1-2). La vérité du classement est fragile tant les écarts sont minces derrière Paris et Monaco mais le Stade Malherbe a frappé un grand coup ce dimanche face à des Verts moribonds et désormais 6es, un point derrière leur bourreau du soir.

Trois jours après une cruelle élimination sur la pelouse de Bâle (2-1) en Ligue Europa, Saint-Etienne n'a absolument rien montré, empêtré dans des approximations techniques qui l'ont plombé. Stéphane Ruffier a longtemps maintenu les siens dans la course après des parades face à Delort (15e, 53e, 75e) et Ntibazonkiza (61e). Mais il n'a rien pu faire sur la tête d'Anthony Delort abandonné par sa défense et un Florentin Pogba battu sur le centre de Bazile (78e).

Le cauchemar de Pogba

L'international guinéen n'était pas au bout de ses peines. Quatre minutes plus tard, il a perdu un ballon bouillant au milieu de terrain. Au terme du contre, Ronny Rodelin a crucifié Jérémy Clément et Stéphane Ruffier (82e). L'ASSE ne s'est pas relevée de ces deux grossières erreurs qui récompensent tout de même la formation la plus entreprenante. Hormis deux frappes dévissées de Bayal et Söderlund, seuls aux 6 mètres (27e, 29e) et une tête croisée du Norvégien (71e), les Verts ont souffert pour s'approcher du but de Vercoutre. L'entrée d'Eysseric leur a amené de l'imagination et de l'audace. C'est d'ailleurs l'ancien Niçois qui a réduit l'écart d'un coup franc lumineux (90+1e). En vain.

Saint-Etienne achève ainsi une semaine noire par un revers qui fait tâche. Après avoir perdu deux points à Marseille et une qualification pour les 8es de finale de Ligue Europa dans le temps additionnel, l'ASSE rate encore une occasion en or de grimper sur le podium. A force de ne pas être au rendez-vous dans les moments chauds, les Verts risquent de sortir bredouilles d'une saison pleine d'ambitions. Il leur reste encore la Coupe de France. Mais s'ils livrent la même copie mercredi, le PSG se fera un plaisir de les dévorer.

0
0