Panoramic

Ligue 1 - Angers-Lyon (0-3) : Le drôle d'après-midi de Valbuena

Le drôle d'après-midi de Valbuena

Mis à jourLe 06/02/2016 à 22:58

Publiéle 06/02/2016 à 22:58

Mis à jourLe 06/02/2016 à 22:58

Publiéle 06/02/2016 à 22:58

Initialement remplaçant, Mathieu Valbuena a finalement joué les quatre-vingt-dix minutes du succès lyonnais à Angers (0-3), bénéficiant de la blessure de dernière minute d'Aldo Kalulu. Un coup de pouce du destin dont a parfaitement profité le milieu international, très bon en seconde période et décisif sur le dernier but rhodanien.

Mathieu Valbuena félicité par Corentin Tolisso face à Angers
Mathieu Valbuena félicité par Corentin Tolisso face à Angers - AFP

La saison d'un joueur peut parfois se jouer sur des détails. Sur une titularisation inattendue, à la dernière minute. On se gardera bien de dire cela de Mathieu Valbuena, mais ce dernier peut s'estimer heureux à la suite du succès lyonnais à Angers (0-3). Des trois points pris par l'OL bien sûr, mais, surtout, de son histoire dans cette rencontre. Car l'international français n'était annoncé que remplaçant sur la feuille de match, sans doute autant pour sa grosse contre-performance mercredi face à Bordeaux (3-0) qu'en raison de l'enchaînement des matches, comme il a pu le déclarer en fin de rencontre au micro de Bein Sports: "J'ai été blessé un mois et, quand on revient, quelque part on accuse le contrecoup, a-t-il expliqué. Surtout avec trois matches dans la semaine". Cette deuxième chance résume la carrière de Mathieu Valbuena, rejeté partout où il est passé pour finir par s'y imposer. Fermer la porte à l'ancien Marseillais et il reviendra par la fenêtre. A l'image de son match.

Car, à la mi-temps, rares étaient les supporters lyonnais à ne pas en vouloir à l'ailier gauche de l'OL. A raison. Même lui en était conscient en fin de rencontre : "J'avais envie de bien faire comme toujours mais ma première période a été très poussive." C'est un euphémisme. Pendant quarante-cinq minutes, Mathieu Valbuena a multiplié les mauvais choix, les transmissions à contretemps et a souffert face à la puissance dans les duels d'Angoula. Incapable de jouer dans le bon tempo, dans un 4-3-3 pourtant mis en place pour faciliter son intégration au jeu lyonnais, ralentissant – comme souvent cette saison - le jeu lyonnais en phase offensive, l'international français réalisait une de ses pires premières périodes en Ligue 1. C'est dire, vu son début de saison plus que décevant… On pensait alors le milieu lyonnais au fond du trou, tant footballistiquement, que mentalement et collectivement.

De plus en plus décisif, malgré les critiques

Mais, si tout n'a pas été parfait en seconde période, Valbuena a au moins eu le mérite de ne pas baisser les bras. Comme toujours. Et,lors des vingt dernières minutes notamment, l'international français a montré qu'il n'avait pas perdu toutes ses qualités. Alors oui, les plus critiques répondront que c'est plus facile d'être bon en supériorité numérique et en menant 0-2 à la marque. Et ils n'auront pas forcément tort. Il n'empêche que l'espace d'une fin de match bien maitrisée par les Lyonnais, Mathieu Valbuena a montré qu'il étaitencore capable d'apporter à l'OL. Un jeu plus rapide, plus fluide, de la propreté sur le plan technique (19 ballons perdus sur 71, dont 12 en première période !) et de l'intelligence dans le jeu (multiplications des transversales, patience dans la construction) pour étirer la défense angevine et créer de plus en plus d'espaces. Et puis, le meneur de jeu lyonnais s'est montré décisif.

Sur le troisième et dernier lyonnais, c'est lui qui gagne son duel avec Andreu sur un dégagement de Lopes, en feintant de sauter avant de récupérer le ballon. C'est lui qui dribble ce même Andreu avant de centrer en retrait vers Tolisso pour sa 4e passe décisive de la saison, ce qui en fait le meilleur passeur de l'OL en Ligue 1. Si cela ne résout pas tous ses soucis, paraissant toujours aussi seul au sein du groupe à l'image de sa joie mesurée sur le but, cela a dû faire du bien à l'ex-Marseillais. Critiqué en première partie de saison pour ne pas être assez décisif, Mathieu Valbuena semble avoir réglé ce problème-ci depuis son retour de blessure avec autant de passes décisives sur les quatre derniers matches (2) que lors des 21 premières journées !

"J'ai toujours envie d'être décisif, c'est ce qu'on attend de moi, a-t-il rappelé en fin de rencontre. On est exigeant envers moi, autant que je le suis envers moi-même. Je suis content mais je sais que je peux mieux faire". De la part d'un joueur qui a bien souvent plus brillé en équipe de France qu'en club ces dernières années, on n'en doute pas. Et si Lyon veut rêver d'un accès direct à la Ligue des champions avec une deuxième place, il ne dirait pas non à un retour en forme de son milieu international.

0 commentaire
Vous lisez :