Eurosport

Ligue 1 - Angers, Zargo Touré, l'OL et Monaco : les tops et les flops de samedi

Angers, Zargo Touré, l'OL et Monaco : les tops et les flops de samedi

Le 31/01/2016 à 00:03

LIGUE 1 – La réaction angevine, la belle surprise Touré, un OL décevant et un Monaco affligeant : voici les tops et les flops de samedi.

Les Tops

  • Le second souffle d'Angers

On la sentait en danger, cette équipe d'Angers. Dans le dur depuis la reprise, laminé au Parc la semaine passée (5-1), le SCO avait tout à craindre de la réception de Monaco, deuxième et particulièrement à l'aise à l'extérieur. Mais l'équipe de Stéphane Moulin a manifestement des ressources insoupçonnées. Un second souffle incarné par l'inépuisable Cheikh Ndoye, auteur d'un doublé, et par Mohamed Yattara, buteur, et dont l'apport à la pointe de l'attaque se fait déjà sentir. Angers a fait voler l'ASM en éclats (3-0) et revient sur le podium. En toute logique.

  • Touré, forte tête

Zargo Touré avait déjà réussi un joli tour de force en s'imposant comme un titulaire en défense centrale pour sa première saison à Lorient, alors qu'il n'avait jamais connu l'élite auparavant. Face à Reims, le Sénégalais a fait mieux que défendre en inscrivant les deux buts de son équipe (2-0). Deux coups de boule sur deux corners du précis Yann Jouffre qui viennent confirmer l'impact de Touré sur les Merlus. L'une des bonnes surprises de la saison.

  • L'efficacité montpelliéraine

Montpellier a été particulièrement réaliste pour signer une victoire éclatante sur le terrain du Gazélec Ajaccio (0-4) : huit tirs (contre 16 pour les Corses), quatre cadrés et quatre buts. Du 100% de réussite pour des Héraultais qui n'avaient marqué que deux buts en cinq matches depuis le début de l'année 2016. Frédéric Hantz pouvait difficilement espérer mieux pour sa première sur le banc montpelliérain.

Frédéric Hantz et Louis Nicollin

Frédéric Hantz et Louis NicollinPanoramic

  • Les gardiens avaient la main chaude

Il y aurait eu plus de quatorze buts ce samedi si quelques gardiens n'avaient pas été aussi inspirés. Jonas Lössl a bouclé une très belle prestation en sortant un penalty de Wissam Ben Yedder à Toulouse, Rémy Riou a été l'un des principaux artisans de la victoire de Nantes à Troyes avec quelques parades de grande classe, Jean-Louis Leca, décisif devant Alexandre Lacazette, a lui aussi joué un grand rôle dans le succès de Bastia sur l'OL et Benjamin Lecomte a également brillé lors du succès de Lorient face à Reims (2-0). Les portiers aussi ont fait le spectacle ce samedi.

Les flops

  • L'arbitrage, pour changer…

Ce n'était déjà pas fameux la semaine passée, et ce n'était pas mieux ce samedi. A Bastia, Benoît Millot a surtout brillé par sa nervosité en poussant Gaël Danic, même si le Bastiais n'avait pas à contester sa décision, avant d'expulser injustement Gilles Cioni en fin de match. Et à Toulouse, Sébastien Moreira a accordé deux penalties généreux au TFC face à Guingamp. Le SCB et l'EAG ont quand même gagné. Sans cela, on aurait certainement entendu beaucoup parler de l'arbitrage dans les conférences de presse.

  • L'OL, quelle tristesse

Il y a les résultats, évidemment. Battu à Bastia (1-0), Lyon est dernier sur les dix dernières journées de Ligue 1. Mais le plus triste à l'OL, c'est vraiment la manière. Les Gones sont décidément incapables de retrouver leurs vertus cette saison, à l'image de la pauvreté de leurs mouvements offensifs en Corse. Courage aux Lyonnais, il ne leur reste plus qu'un mois et demi à souffrir avant le retour de Nabil Fekir.

  • Le vide monégasque

Angers a fait belle impression, mais on n'a pas vraiment reconnu Monaco à Jean-Bouin. D'ordinaire si efficace aux deux extrémités du terrain, la formation de Leonardo Jardim a affiché un manque criant de rigueur en défense et de réalisme en attaque. Tout l'inverse du visage fringant de l'ASM face à Toulouse la semaine passée (4-0). Le club de la Principauté garde une fâcheuse tendance à perdre ses moyens au moment d'affirmer son statut de dauphin. Son voisin niçois aura l'occasion d'en profiter : en cas de victoire à Caen dimanche, les Aiglons seront deuxièmes du championnat.

Danijel Subasic à terre après le troisième but d'Angers

Danijel Subasic à terre après le troisième but d'AngersAFP

0
0