Eurosport

Ligue 1 – Dupraz, Sagnol, Antonetti… le top des déclas de la 30e journée

"Moi, je sais faire pour la dernière journée, avant, j'ai besoin de mes joueurs" : le top des déclas
Par Eurosport

Mis à jourLe 13/03/2016 à 00:14

Publiéle 12/03/2016 à 23:59

Mis à jourLe 13/03/2016 à 00:14

Publiéle 12/03/2016 à 23:59

Article de Eurosport

LIGUE 1 - Pour son premier match sur le banc toulousain, Pascal Dupraz a gagné. Et comme à ses plus belles heures, il a aussi brillé en conférence de presse. Willy Sagnol aussi.

Si le Téfécé est dans le coup avant la 38e journée, il sera sauvé !

En écrasant Bordeaux, Toulouse a entretenu ses espoirs de maintien. Il lui reste 8 matches pour se sauver. Pascal Dupraz, son nouvel entraîneur, se charge de la 38e journée. Avec Evian, il a eu l'habitude, il est vrai. D'ici là, il compte sur ses joueurs.

" C'est à eux de se persuader qu'ils peuvent le faire. Moi, je sais faire en ce qui concerne la dernière journée, mais j'ai besoin d'eux pour les journées précédentes"

Sagnol n'a pas été entendu

Willy Sagnol pensait pourtant avoir été clair avec ses joueurs : c'est dans le rétro qu'il faut regarder, pas devant. Après la méga-gifle reçue à Toulouse dans le derby de la Garonne (4-0), l'entraîneur girondin va pouvoir marteler son message...

" Les joueurs ne m'ont peut-être pas bien compris quand j'ai dit la semaine dernière qu'il fallait arrêter de regarder devant. On a un matelas de points qui est de plus en plus faible par rapport aux concurrents pour le maintien."

Sagnol (bis) n'est pas du genre à quitter le navire

Interrogé en conférence de presse sur une possible démission de sa part, Willy Sagnol, décidément plus en verve au micro que ses joueurs balle au pied, s'est montré on ne peut plus clair : ce n'est pas le genre de la maison. Question de génération ?

" L'envie de démissionner? C'est très nouvelle génération ça: dès que cela devient difficile, on abandonne. Moi, je suis d'une génération où, plus c'est dur, plus j'ai envie de travailler."
Willy Sagnol (Bordeaux)
Willy Sagnol (Bordeaux) - Panoramic

La nostalgie d’Antonetti à Furiani

Pour Frédéric Antonetti, revenir à Bastia est forcément un grand moment après avoir passé six saisons comme entraîneur au Sporting.

" Revenir à Furiani en tant qu'adversaire est compliqué car des souvenirs d'entraîneur, mais aussi de jeunesse, reviennent. "

Bastia est revenu sur Terre pour Ciccolini

Bastia s’est incliné contre Lille (1-2) après cinq matches sans défaite. Pour François Ciccolini, ce n’est qu’un juste retour pour des Bastiais qu’il ne veut pas voir trop beaux.

" Lille nous a remis à notre place."

Mandanda, quasi-Jesus pour Sylvain Ripoll

Sylvain Ripoll n’a pu que s’incliner devant le match exceptionnel de Steve Mandanda, sauveur de l’OM à Lorient. Une prestation presque christique pour l’entraîneur lorientais.

" Thierry Laurey (entraîneur d'Ajaccio) avait parlé de Jésus, je crois que finalement on n'en est peut-être pas loin quand on voit les arrêts de ce soir."

Michel veut renvoyer ses joueurs à leurs manuels d’histoire

L’entraîneur marseillais Michel était passablement énervé après le match nul de ses joueurs à Lorient (1-1). L’Espagnol a déjà trouvé sa punition : une piqûre de rappel des gênes de l’OM.

" Je crois que c'est le moment où mes joueurs doivent apprendre l'histoire de ce club."
0 commentaire
Vous lisez :