Panoramic

Ligue 1 – Jardim, Sagnol, Garande… le top des déclas de la 20e journée

"C'est mieux de ne pas dire ici ce que j'ai dit aux joueurs" : le top des déclas de la 20e journée

Le 10/01/2016 à 00:50

LIGUE 1 – La colère de Jardim, l'hommage de Sagnol et le coup de gueule de Garande sont au programme du top des déclas de la 20e journée.

Jardim va passer un sale mois

Leonardo Jardim a mis en cause l'attitude de ses joueurs après le nul concédé par Monaco face au Gazélec (2-2). L'entraîneur monégasque a notamment évoqué les effets néfastes du mercato. Pas de chance pour lui, il ne fait que commencer.

" J'étais en colère pour la première période. Les joueurs ne pensaient pas au match, peut-être au mercato, aux transferts. C'est mieux de ne pas dire ici ce que j'ai dit (aux joueurs à la mi-temps, NDLR)."

Laurey tacle l'arbitrage

Thierry Laurey estime que le penalty accordé à Monaco face au Gazélec est sévère. Et ce n'est pas la première décision arbitrale qui fait réagir l'entraîneur du club corse quand son équipe affronte des cadors de la L1.

" On vient de faire 3 matches contre des gros (OM, OL, ASM), avec 5 points. Et on se demande pourquoi on a un but refusé à Marseille, et il y a le penalty ce soir."
Thierry Laurey (GFC Ajaccio)

Thierry Laurey (GFC Ajaccio)AFP

Martini veut de l'envie

Bruno Martini a vécu une première en championnat délicate sur le banc de Montpellier, battu à domicile par Bordeaux (0-1). Le co-entraîneur du MHSC réclame un supplément d'âme de la part de ses joueurs.

" Un petit brin d'enthousiasme supplémentaire n'aurait pas été de trop."

Sagnol rend hommage à Diabaté

Cheick Diabaté n'a pas connu un début de saison facile. Willy Sagnol ne l'a pas oublié. Et l'entraîneur bordelais n'a pas manqué de saluer son buteur, décisif lors de la victoire à Montpellier (0-1).

" Jusque-là, Cheick Diabaté n'avait pas la capacité physique pour enchaîner les matchs. Il aura marqué l'histoire du club avec la 1000e victoire de Bordeaux en Ligue 1. C'est une belle histoire."
Willy Sagnol (Bordeaux)

Willy Sagnol (Bordeaux)Panoramic

Arribagé, entre les murs

Toulouse a montré deux visages lors de sa victoire à Reims (1-3). Le discours de son entraîneur, Dominique Arribagé, à la mi-temps de la rencontre n'y est certainement pas étranger. Et le coach du TFC a apprécié la réaction de ses hommes.

" Les murs du vestiaire ont tremblé à la mi-temps. Bravo aux joueurs, ce n'est pas facile, quand on est relégable, d'être si apathique en première période et de réussir à réagir au retour des vestiaires."

Guégan, un brin fataliste

Olivier Guégan se sait de plus en plus menacé après la défaite concédée à domicile par Reims face à Toulouse (1-3). L'entraîneur rémois n'est pas dupe. Et assume ses responsabilités.

" Quand il y a moins de résultats, l'entraîneur est en première ligne, il y a très longtemps que je le sais. Les présidents font ce qu'ils ont à faire. Je ne me cacherai jamais derrière mes joueurs."

Garande recadre ses hommes

Caen a perdu le match des bonnes surprises du début de saison à Angers (2-0). Patrice Garande n'a pas apprécié. L'entraîneur caennais en veut à ses joueurs, et ne s'est pas privé de le faire savoir.

" Il faut retrouver une motivation que l'on a eu en début de saison. Il y a quelques comportements sur ce match qui me gênent. Une très grande majorité de l'équipe n'a pas fait son boulot."
0
0