Eurosport

Ligue 1 : Lacazette, Kurzawa, Reims, le Gaz' : les tops et les flops de mercredi

Briand, Lacazette, Reims, le Gaz' : les tops et les flops de mercredi
Par Eurosport

Le 04/02/2016 à 10:07

LIGUE 1 - Une 300e de rêve pour Briand, la réaction de Lacazette, le coeur de Reims, la dégringolade du Gazélec : voici les tops et les flops de ce mercredi.

Les Tops

  • La 300e de Briand qui a fêté ça de belle manière

Jimmy Briand a bien fêté ça. Pour son 300e match en L1, l'attaquant de Guingamp a décidé de régaler ses partenaires. L'ancien Rennais a offert trois passes décisives. Pour Younousse Sankharé (2-0, 46e), Thibault Giresse (3-0, 56e) et Ludovic Blas, pur produit de la formation guingampaise de 18 ans (4-0, 90e). Dans son sillage, Guingamp a déroulé contre Troyes (4-0). Un bien belle 300e.

  • L'animation offensive nantaise

Ce n'est pas si courant que ça. Alors autant le mettre en lumière quand ça arrive. Nantes a montré un visage séduisant contre le Gazélec Ajaccio. Les Canaris ont mis du mouvement dans leur jeu et ont bousculé Troyes avec leurs redoublements de passes. La triplette Adryan-Bedoya-Sala est notamment à mettre en exergue. Le Brésilien de 21 ans, présent sur les deux premiers buts, a inscrit sa première réalisation en L1 (3-1 à la 58e). Emiliano Sala et Alejandro Bedoya se sont eux fait plaisir mutuellement. Bedoya a ainsi offert le premier but à Sala d'une superbe déviation. Et sur le deuxième but, les deux ont inversé les rôles. Une partition bien ficelée qui permet au FCN de s'inviter dans la course à l'Europe.

Emiliano Sala félicité après son but face au Gazélec Ajaccio

Emiliano Sala félicité après son but face au Gazélec AjaccioAFP

  • Lacazette, un leader au rendez-vous

L'OL avait impérativement besoin de réagir, et il a pu compter sur Alexandre Lacazette. Le leader de l'attaque lyonnaise, au-delà de réussir un match plein, a guidé les Gones sur la voie de la victoire face à Bordeaux en inscrivant un doublé (3-0). Deux buts d'avant-centre pour l'international français, qui n'avait plus trouvé le chemin des filets depuis le succès face à Troyes, le 9 janvier dernier (4-1). Cela en dit aussi assez long sur son influence à Lyon. Mais il n'y avait pas vraiment de doute à ce sujet.

  • Reims a du cœur

Deux mois sans victoire, un scénario compliqué avec l'ouverture du score d'Angers, réputé pour sa solidité défensive : ça ne sentait vraiment pas bon pour Reims, et c'est ce qui donne tant de sens à sa performance face au SCO (2-1). Sa persévérance et sa volonté de jouer, incarnée par un Nicolas De Préville encore excellent, ont enfin été récompensées par une victoire qui lui permet de sortir de la zone rouge. Les Rémois ont montré qu'ils avaient des ressources morales et du cœur. C'est la clé pour se maintenir.

Reims s'est relancé face à Angers

Reims s'est relancé face à AngersAFP

  • Avec Kurzawa, on se régale

Layvin Kurzawa n'a pas beaucoup de temps de jeu au PSG. Mais il sait s'en servir. Pour être décisif, comme il l'a été face à Lorient avec un but et une passe décisive (3-1). Mais aussi pour faire le spectacle. Sa volée gagnante face aux Merlus a enchanté le Parc, comme celle qu'il avait réussie, de plus loin, face à Troyes au mois de novembre (4-1). L'ancien Monégasque prend la bonne habitude de régaler le public. En attendant, peut-être, de décrocher un statut de titulaire à Paris.

Les Flops

  • Le Gaz' a perdu l'esprit

On ne le reconnaît plus. Ce Gazélec Ajaccio qui avait surpris la France du football en se remettant d'un début de saison délicat, qui s'était rapproché du milieu de tableau en enchaînant 11 matches sans défaite en championnat, semble avoir perdu l'esprit. Quatre buts encaissés à domicile face à Montpellier samedi (0-4), encore trois à Nantes mercredi (3-1), et deux défaites qui l'ont replongé à la 17e place du classement. Si la défense ne répond plus, c'est aussi parce que les valeurs de solidarité et de combativité ne sont plus là. Les Corses doivent impérativement se ressaisir.

Youga a été expulsé face à Nantes

Youga a été expulsé face à NantesAFP

  • Caen ne peut pas avoir les moyens de ses ambitions

Patrice Garande avait choisi de faire souffler certains cadres. Et si l'entraineur normand se dit "satisfait" de ses jeunes, ce match perdu à Lille (1-0) montre aussi les limites du groupe caennais. La prestation de Malherbe a été marquée par beaucoup de déchet. Dans la course à l'Europe, ce manque de profondeur risque de lui coûter cher. Surtout que Caen voit une meute de poursuivants lui recoller aux basques.

  • Lopes n'a pas saisi sa chance

Rony Lopes a raté une occasion. Aligné d'entrée pour la première fois en L1 depuis son arrivée à Lille, le milieu offensif prêté par l'AS Monaco n'a pas convaincu face à Caen. Incapable d'enflammer l'attaque lilloise dans une première période bien terne des Dogues, il est même sorti à la pause pour Sofiane Boufal. Dommage pour Lopes, qui aura d'autres occasions à saisir. Et cette fois, il ne faudra pas les laisser passer.

Rony Lopes devance Vincent Bessat lors de Lille-Caen

Rony Lopes devance Vincent Bessat lors de Lille-CaenAFP

  • Ongenda-Augustin, la jeunesse doit apprendre

Ils ont toute la vie devant eux. Et ce n'est pas plus mal. Titularisés face à Lorient, Hervin Ongenda et Jean-Kevin Augustin ont surtout montré qu'il leur restait du chemin à parcourir. Trop brouillons avec ou sans la balle, en difficulté pour se situer malgré une volonté évidente de bien faire, les deux jeunes pousses du PSG ont eu du mal à trouver leur place dans le collectif mis en place par Laurent Blanc. C'est aussi, surtout, comme ça qu'on apprend.

Glenn CEILLIER et Vincent BREGEVIN

0
0