AFP

Ligue 1 : Avec Gourcuff, Rennes a fini par arracher la victoire contre Angers (1-0)

Gourcuff a joué et Rennes a arraché un précieux succès

Mis à jourLe 13/02/2016 à 00:00

Publiéle 12/02/2016 à 22:24

Mis à jourLe 13/02/2016 à 00:00

Publiéle 12/02/2016 à 22:24

Article de Cédric Granel

LIGUE 1 - Rennes a arraché la victoire contre Angers (1-0) dans le temps additionnel (Bouka Moutou csc 91e) en ouverture de la 26e journée de Ligue 1 vendredi soir. Yoann Gourcuff a joué toute la 2e mi-temps en meneur de jeu. Avec ce succès, les Rennais dépassent leur adversaire du soir et s'emparent, provisoirement, de la 5e place du championnat.

Rennes a refait le coup du Gazélec. Comme le 22 janvier dernier pour le premier match de Rolland Courbis, le SRFC s'est imposé 1-0 face à Angers grâce à un but contre son camp inscrit dans le temps additionnel. Un succès laborieux malgré le retour de Yoann Gourcuff, entré à la pause, mais peu en vue offensivement. Avant les autres matches de la 26e journée de L1, les Bretons font une bonne opération au classement en s'emparant de la 5e place avec 38 points. Et avec une longueur d'avance sur Angers, qui pointe désormais au 6e rang.

Le promu peut nourrir de gros regrets. D'autant qu'il s'est procuré une occasion monstrueuse dès la première minute de jeu. Sur un centre au deuxième poteau de Diers, Sunu s'est retrouvé dans une position idéale dans les six mètres. Mais il a envoyé sa tête au-dessus de la barre. Un raté incroyable qui aurait pu tout changer. Car, après une première période totalement insipide, Rennes est resté dans le coup et est progressivement monté en puissance.

Gourcuff présent mais pas encore influent

Cela a coïncidé avec l'entrée en jeu à la pause de Yoann Gourcuff en remplacement du jeune Sébastien Salles Lamonge. Le meneur rennais n'a pourtant que très peu pesé offensivement. Probablement en raison d'un positionnement trop bas sur le terrain et d'un manque de rythme évident. Cela n'a pas empêché le club breton de se montrer dangereux sur la fin de match.

Après un poteau de Dembélé (69e) et deux arrêts successifs de Petric face à Grosicki puis Danzé (87e), les hommes de Rolland Courbis ont pu terminer le match avec le sourire. Sur un corner de Ntep prolongé de la tête par André, la malheureux Bouka Moutou a envoyé de l'épaule le ballon au fond de ses propres filets (1-0, 90e+1). Un but libérateur presque inespéré. Voilà Rennes relancé.

0 commentaire
Vous lisez :