Panoramic

Ligue 1 : Rennes corrige Nantes (4-1) et met fin à sa série avec un triplé d'Ousmane Dembélé

Un festival de Dembélé et Rennes corrige Nantes

Le 06/03/2016 à 19:30

LIGUE 1 - Invaincus depuis 13 rencontres en Ligue 1, le FC Nantes est lourdement tombé dimanche après-midi sur la pelouse de Rennes (4-1). Malmenés en première période, les Canaris ont encaissé quatre en 45 minutes, dont trois du seul Ousmane Dembélé, auteur d'un récital. Avec ce succès, les Rennais remontent à la 4e place du classement, à égalité avec Nice, 3e. Nantes est 8e.

Ousmane Dembélé était déjà sur les tablettes de grosses écuries européennes avant ce dimanche après-midi. Et nul doute que sa prestation avec le Stade Rennais face à Nantes au Roazhon Park (4-1) ne va pas faire baisser sa cote. Bien au contraire.

Auteur d'un triplé, la jeune pépite rennaise de 18 ans a été le grand artisan du festival des Rouge et Noir en première période. Grosicki a également marqué alors qu'Adryan a réduit l'écart dans le second acte. Cette victoire permet aux hommes de Rolland Courbis de grimper à la 4e place, à égalité de points avec le 3e, Nice. De son côté, Nantes voit sa série de 13 matches sans défaite s'interrompre brutalement. Les Canaris pointent au 8e rang.

Le show Dembélé a commencé très tôt. Dès la première minute (58e seconde), sur un coup-franc de Grosicki repoussé, l'attaquant rennais a montré plus d'agressivité que Thomasson aux abords de la surface pour s'emparer du cuir et le loger dans la lucarne gauche d'un Riou impuissant (1-0).

Une défense nantaise très fébrile

Cueillis à froid, les Nantais ne s'en sont jamais remis. L'alignement suspect de la défense canarie a même permis à Grosicki d'inscrire son 8e but de la saison, le deuxième seulement en tant que titulaire un quart d'heure plus tard (15e, 2-0). L'arrière-garde nantaise s'est montrée à nouveau très fébrile sur coup de pied arrêté quelques minutes plus tard. Le coup-franc rentrant de Dembélé, que l'on a cru un temps dévié par M'Bengue, a trompé une nouvelle fois Riou (23e, 3-0). Après un raté (43e), Dembélé a finalement inscrit un triplé en profitant des boulevards laissés par Nantes juste avant la pause (45e). Un véritable récital.

Le Stade Rennais version Courbis avait jusqu'ici l'habitude d'effectuer des fins de matches canon. Cette fois, les coéquipiers de Gourcuff, titulaire mais discret, ont effectué une entame de rencontre tonitruante pour mettre fin au suspense de ce 70e derby de l'Ouest dès la fin de la première mi-temps.

Les hommes de Michel Der Zakarian ont un peu réagi au retour des vestiaires. C'était la moindre des choses après un premier acte catastrophique. Sur un service de Thomasson, Adryan a réduit l'écart (60e, 4-1), juste avant de sortir, frustré. Un but anecdotique. Seule fausse note pour Rennes : la prestation de Sio, muet depuis le 19 décembre. L'attaquant des Rouge et Noir, malgré l'allant offensif de son équipe, n'a pas été décisif. Pire, il a été exclu (67e) pour deux cartons jaunes évitables qui le priveront du choc face à Lyon dimanche prochain.

0
0