AFP

Ligue 1 : Robin limogé, Troyes se sépare d'un deuxième entraîneur cette saison

Robin limogé, Troyes se sépare d'un deuxième entraîneur en deux mois

Mis à jourLe 04/02/2016 à 12:53

Publiéle 04/02/2016 à 12:39

Mis à jourLe 04/02/2016 à 12:53

Publiéle 04/02/2016 à 12:39

Article de Vincent Bregevin

LIGUE 1 – Troyes a mis fin à sa collaboration avec Claude Robin au lendemain de la lourde défaite concédée à Guingamp (4-0). Après Jean-Marc Furlan, c'est le deuxième coach dont l'ESTAC, lanterne rouge, se sépare cette saison.

Claude Robin n'aura pas fait long feu sur le banc de Troyes. Nommé le 8 décembre dernier après la décision des dirigeants troyens de se séparer de Jean-Marc Furlan, le technicien de 55 ans a été limogé jeudi par l'ESTAC. "La direction du club annonce qu'elle décharge, à compter de ce jour, Claude Robin de la responsabilité de l'équipe première, annonce le club dans un communiqué. Dans un contexte sportif très difficile, cette décision vise avant tout à préserver les intérêts de chacun."

En un peu moins de deux mois sur le banc de l'équipe auboise, Robin est notamment parvenu à guider l'ESTAC vers son seul et unique succès en championnat cette saison, acquis à Lille le 23 janvier (1-3). La fin du mercato difficile pour Troyes, avec les départs du gardien Paul Bernardoni, du défenseur Matthieu Saunier et de l'attaquant Jimmy Cabot, avait laissé apparaitre de la frustration chez Robin. "Le mercato, c'est vraiment une catastrophe, c'est un tue-groupe, un tue-équipe, alors que l'on demande que les joueurs soient attachés au maillot", avait-il déclaré samedi, après la défaite à domicile face à Nantes (0-1).

La débâcle de mardi à Guingamp (4-0) a finalement convaincu les dirigeants troyens d'arrêter leur collaboration avec Robin. Troyes, bon dernier au classement avec seulement onze points, sera désormais dirigé par un trio composé par Mohamed Bradja, Michel Padovani et Olivier Tingry. Un triumvirat nommé "jusqu'à nouvel ordre", précise le club, et qui aura la lourde tâche de sauver ce qui peut l'être sur la fin d'une saison vraiment délicate pour le promu.

0 commentaire
Vous lisez :