Imago

Ligue 1 : Sous l'impulsion du duo Mapou-Umtiti, l'OL travaille sa défense

Sous l'impulsion du duo Mapou-Umtiti, l'OL travaille sa défense

Le 06/02/2016 à 00:07

LIGUE 1 - Depuis la prise de fonction de Bruno Génésio, l'Olympique Lyonnais s'appuie sur un quatuor défensif presque aussi imperméable qu'inamovible, construit autour de la charnière Mapou-Umtiti.

Une statistique pour commencer : depuis le début de la phase retour, avec quatre buts encaissés en cinq matchs, Lyon possède la quatrième défense de Ligue 1. Or, sur l'ensemble de la phase aller, les Gones étaient à égalité avec les Monégasques et les Niçois à la dixième place de ce classement.

Si Bruno Génésio a titularisé une fois Bakary Koné et une fois Rafael dans les Coupes, il s'est appuyé sur le même quatuor lors des cinq rencontres de championnat qu'il a dirigées : Jallet-Mapou-Umtiti-Morel. Une défense que n'avait tout simplement jamais alignée Hubert Fournier en Ligue 1, ne l'utilisant qu'une seule fois, un soir de fiasco en Ligue des Champions sur la pelouse du Zénit St Petersbourg (3-1).

La paire Mapou-Umtiti a autant joué avec Génésio qu'avec Fournier

Plus précisément, lors de la phase aller, confronté aux difficultés d'adaptation de Mapou puis à la blessure d'Umtiti (du 8 novembre jusqu'à la fin de l'année 2015), Hubert Fournier n'avait aligné que cinq fois ce qui était censé être la charnière préférentielle des Gones. En clair, la paire Mapou-Umtiti a déjà été autant utilisé en championnat par Bruno Génésio que par son prédécesseur !

Vidéo - Umtiti : "Maintenant, nous sommes capables d'enchaîner les victoires"

01:31

Un choix facilité par le départ de Milan Bisevac cet hiver à la Lazio Rome, le Serbe étant un sérieux concurrent à l'ancien Montpelliérain les rares fois où il était sur pied : "J'ai fait des choix sur les joueurs qui devaient nous quitter à ce poste-là, explique le coach lyonnais. Et j'ai établi une hiérarchie."

En faisant confiance à Mapou-Yanga Mbiwa, acheté 8M€ (+2 de bonus) à l'AS Roma l'été dernier mais terriblement décevant lors de ses premières semaines lyonnaises : "Comme tous les joueurs, il besoin de confiance, il n'en avait pas en début de saison, analyse l'ancien adjoint. Il y a du travail derrière dont beaucoup de dialogue. La venue de Claudio Caçapa (arrivé en tant que consultant spécialiste de la défense en janvier, Ndlr) n'est pas étrangère à sa progression. "

Mapou : "On arrive à se dire les choses en face"

Si l'intéressé a salué le travail "exceptionnel" du staff, Mapou a surtout insisté sur l'état d'esprit du groupe pour expliquer son retour en forme : "On a tous moins de choses sur le cœur. On arrive à se dire les choses en face, que ça aille ou que ça n'aille pas. On a grandi."

Concernant son duo avec Samuel Umtiti, l'éphémère international (4 sélections en 2012) raconte : "On se comprend et on s'exprime mieux. On prend moins de but, on concède essentiellement des contres." Des actions malheureusement fatales aux Gones à Bastia (1-0), contre Marseille (1-1) et à Saint-Etienne (1-0). Mais dans le jeu, Anthony Lopes est nettement moins sollicité que durant la première partie de saison.

Rémy Cabella, Samuel Umtiti et Anthony Lopes

Rémy Cabella, Samuel Umtiti et Anthony LopesPanoramic

Un point fort qui doit beaucoup au jeune patron de la défense des Gones, Samuel Umtiti (22 ans) : "N'oublions qu'il était blessé lors de notre période très, très difficile de novembre-décembre", rappelle Bruno Génésio. Un "Sam" qui conduit aujourd'hui à merveille la défense lyonnaise : "J’essaie d’être régulier. Je me sens bien, c’est vrai."

Une statistique pour finir : avec Umtiti, Lyon a encaissé dix buts en dix-sept journées. Sans lui? Dix-sept lors des sept autres rencontres de championnat.

0
0