AFP

Mercato - La Chine est prête à offrir un pont d'or à Lavezzi (PSG) pour le faire changer d'avis

La Chine est prête à offrir un pont d'or à Lavezzi pour le faire changer d'avis

Le 05/02/2016 à 08:39

TRANSFERTS - Désireux d'aller au bout de son contrat avec le PSG, en juin prochain, Ezequiel Lavezzi pourrait finalement quitter Paris plus tôt que prévu. Le Shanghai Shenhua est disposé à doubler le salaire de l'Argentin pour le recruter dès cet hiver.

Ezequiel Lavezzi va-t-il, à son tour, céder aux sirènes chinoises ? Selon L'Equipe, le Shanghai Shenhua fait des pieds et des mains pour aider le joueur de 30 ans à faire le grand saut avant le 26 février, date de la clôture du mercato en Chine. Sous contrat avec le PSG jusqu'en juin, l'Argentin n'a jamais été aussi proche d'un départ de Paris.

D'abord réticent à rejoindre l’Empire du Milieu, "Pocho", qui avait repoussé une première approche du Beijing Guoan il y a quelques semaines, a changé d'avis sur le nouvel eldorado du football mondial. Il faut dire que le board de l'ancien club de Didier Drogba et Nicolas Anelka avance quelques arguments. Financiers surtout. Pour le convaincre, les dirigeants de Shanghai lui proposent une rémunération de 10 millions d'euros nets par an, sur deux ans, selon L'Equipe. Un salaire deux fois supérieur à celui touché par Lavezzi au PSG aujourd’hui.

" Ce que le club chinois lui propose, c'est beaucoup d'argent. Vraiment beaucoup d'argent"

Désireux de remporter la Ligue des champions cette saison, l'Argentin a néanmoins conscience qu'une telle offre ne se présentera pas deux fois. "Il sait que s'il va en Chine, cela signifie la fin du très haut niveau pour lui", estime un proche dans les colonnes du quotidien. "Pocho" aura 31 ans en mai et il se dit qu'il peut vivre encore deux saisons dans un grand club européen. Mais d'un autre côté, ce que le club chinois lui propose, c'est beaucoup d'argent. Vraiment beaucoup d'argent."

Lavezzi sait aussi qu'un exil en Chine réduirait ses chances de disputer la prochaine Copa America en juin prochain. Cette situation inquiète le joueur constamment appelé par son sélectionneur Tata Martino. Du côté du PSG, on ne fera rien pour retenir un joueur très peu utilisé cette saison (438 minutes et seulement 3 titularisations) et qui passe aujourd'hui derrière Jean-Kévin Augustin et Hervin Ongenda dans l'esprit de Laurent Blanc.

Lavezzi et Pastore sont devenus des seconds choix à Paris

Lavezzi et Pastore sont devenus des seconds choix à ParisPanoramic

0
0