Panoramic

OL-EAG (5-1) - L'antisèche : Tout va vraiment mieux à l'OL… sauf pour Valbuena

L'antisèche : Tout va vraiment mieux à l'OL… sauf pour Valbuena

Mis à jourLe 07/03/2016 à 00:06

Publiéle 07/03/2016 à 00:01

Mis à jourLe 07/03/2016 à 00:06

Publiéle 07/03/2016 à 00:01

Article de Vincent Bregevin

LIGUE 1 – Lyon a confirmé sa magnifique victoire sur le PSG en écrasant Guingamp au Parc OL (5-1). Tous les feux sont au vert pour les Gones, emmenés par leur flamboyant trio Ghezzal-Lacazette-Cornet en attaque. Compte tenu de leur état de forme, l'avenir de Mathieu Valbuena est de plus en plus incertain à l'OL. Notre antisèche.

Le jeu : Ça allait trop vite pour Guingamp

L'OL a surfé sur la vague de sa magnifique prestation face au PSG. Plus vifs dans la conquête du ballon, plus précis techniquement et mieux organisés collectivement, les Lyonnais ont étouffé une équipe guingampaise incapable de tenir le ballon et régulièrement battue ans les duels. Les Gones ont su être réalistes à des moments clés de la rencontre, en ouvrant le score très tôt (3e), en reprenant l'avantage peu après l'égalisation de l'EAG, en faisant le break à dix minutes de la pause, et en se mettant définitivement à l'abri à l'heure de jeu. S'ils sont parfois tombés dans la facilité, les hommes de Bruno Génésio ont encore rendu une très bonne copie au Parc OL.

Maxwel Cornet marque le troisième but de l'OL face à Guingamp
Maxwel Cornet marque le troisième but de l'OL face à Guingamp - Panoramic

Les joueurs : Le trio de feu de l'OL

Le trio d'attaque lyonnais a fait feu de tout bois. Alexandre Lacazette (2 buts), Maxwel Cornet (1 but) et Rachid Ghezzal (1 but, impliqué sur les 4 autres) en ont fait voir de toutes les couleurs à la défense guingampaise. Cela ne doit pas faire oublier, par ailleurs, les prestations monstrueuses de Sergi Darder et Maxime Gonalons dans l'entrejeu. Anthony Lopes a été impeccable mais Jérémy Morel, coupable sur le but breton, a été un cran en-dessous de ses coéquipiers. A Guingamp, Younousse Sankharé, passeur décisif, a longtemps été le seul à surnager à la récupération, même s'il a connu du déchet dans la relance. Lars Jacobsen a symbolisé les grandes difficultés bretonnes en défense.

Sergi Darder (OL) félicité par Bruno Génésio
Sergi Darder (OL) félicité par Bruno Génésio - Panoramic

Ce qui aurait pu tout changer

Il n'y avait pas photo, mais l'OL ne se plaindra probablement pas de l'arbitrage cette fois-ci. Il y a une faute de Maxime Gonalons à la récupération du ballon sur l'action qui aboutit au premier but, et un hors-jeu non signalé de Maxwel Cornet sur le troisième. Les Lyonnais ont eu quelques décisions favorables. Mais même sans ça, ils se seraient certainement imposés tant leur supériorité sur les Guingampais a été nette.

La stat : 19

Et 5 qui font 19. Lyon fait décidément parler la poudre depuis qu'il a pris ses quartiers au Parc OL avec 19 buts inscrits en 6 matches. Soit une moyenne légèrement supérieure à trois buts par match. La première moitié de saison qui voyait les Gones piétiner régulièrement à Gerland parait bien loin aujourd'hui.

Le tweet en hommage à Briand

La décla : Bruno Génésio (entraîneur de Lyon)

" Il faut rester serein. On se relance mais il reste encore beaucoup à faire."

La question : Mathieu Valbuena a-t-il encore sa place dans cette équipe ?

Les absents ont toujours tort, et c'est particulièrement le cas de Mathieu Valbuena. L'attaque lyonnaise se montre extrêmement performante sans l'ancien Marseillais, et il sera difficile pour Burno Génésio de le réintégrer dans son trio offensif. Rachid Ghezzal prend une influence toujours plus grande dans l'animation offensive lyonnaise et la vitesse apportée par Maxwel Cornet fait aussi beaucoup de bien aux Gones.

L'avenir de Valbuena à l'OL semble d'autant plus flou que le retour de Nabil Fekir se profile. Le stratège lyonnais a repris l'entraînement collectif et devrait renouer avec la compétition après la trêve internationale. S'il devrait être réintégré au onze de départ de façon progressive, Fekir sera quand même un concurrent de plus. Et un concurrent de taille.

Si la période actuelle est faste pour l'OL, elle n'annonce rien de bon pour l'avenir de Valbuena à moyen terme. Lyon est en train de se relancer dans la course à la deuxième place sans lui, et cela ne sera pas sans conséquences sur son statut chez les Gones. Et en équipe de France. Car Didier Deschamps ne manquera pas d'observer le temps de jeu de Valbuena dans les semaines à venir en vue de l'Euro. Et dans cette optique, la situation actuelle pourrait bien condamner l'ex-Marseillais à ne pas faire partie de l'aventure.

Mathieu Valbuena sur le banc de l'OL
Mathieu Valbuena sur le banc de l'OL - Panoramic
0 commentaire
Vous lisez :