Panoramic

OL-PSG (2-1) - "On ne réalise pas encore, c'est quand même le PSG"

"On ne réalise pas encore, c'est quand même le PSG"

Mis à jourLe 29/02/2016 à 07:42

Publiéle 29/02/2016 à 07:17

Mis à jourLe 29/02/2016 à 07:42

Publiéle 29/02/2016 à 07:17

Article de Julien Huet

LIGUE 1 - Conscients de la portée de leur exploit, les joueurs de l’Olympique Lyonnais ont toutefois manifesté une joie mesurée dans les couloirs de leur nouveau stade après la victoire face au PSG.

Les rares fois où Jean-Michel Aulas dribble la zone mixte, ce sont les soirs de victoires. Après avoir commenté l’exploit de son équipe sur Canal +, le boss de l’OL n’a pas jugé bon d’en rajouter, si ce n’est une punchline dont il a le secret en quittant l’espace réservé aux médias : "Et dîtes-le à Rudi Garcia !". Le sourire de JMA contrastait toutefois avec la retenue dont ont fait preuve les Lyonnais au moment de commenter leur triomphe, à commencer par Bruno Génésio.

L’entraîneur des Gones affichait une attitude et un ton toute en mesure, en dépit de quelques formules dithyrambiques : "C’est un exploit car c’est une grosse équipe d’Europe. (…) On a été récompensés par une victoire extraordinaire." Plus jovial que son entraîneur, Jordan Ferri savourait : "On ne réalise pas encore, c’est le PSG quand même ! Ce match a tellement été intense qu’on a vraiment explosé au coup de sifflet final."

Sergi Darder (Lyon) hurle sa joie après son but contre le PSG, dimanche 28 février 2016
Sergi Darder (Lyon) hurle sa joie après son but contre le PSG, dimanche 28 février 2016 - AFP

A commencer par Alexandre Lacazette qui a littéralement exulté en allant sprinter partager son bonheur avec le Virage Nord : "Oui car j’ai stressé toute la seconde période de peur qu’ils égalisent et qu’on passe si près du but. C’était une délivrance par rapport à tout ce qui se dit sur nous et par rapport à d’où l’on vient."

" On veut vraiment cette deuxième place "

Une victoire que l’OL doit notamment au bijou de Sergi Darder, auteur du 2-0 avant la pause après avoir éliminé Thiago Silva : "Sombrero et extérieur, c’est un geste de classe", a commenté, admiratif, son coach. "C’est un geste instinctif, a réagi l’intéressé. J’ai revu ce but, c’est la première chose que j’ai faite en rentrant au vestiaire. Je ne sais pas si c’est le plus beau but de ma carrière, on verra."

De retour sur le podium et relancé dans la course à la deuxième place, les Lyonnais ont affiché la même maturité en zone mixte que sur la pelouse au moment de commenter le classement : "Il faut rester mesuré car on est aussi capable du pire comme, on l’a malheureusement déjà montré’’, a expliqué l’intransigeant Anthony Lopes. Le capitaine Maxime Gonalons a confirmé : "Ce n’est qu’un match, il ne faut pas s’enflammer". Certes, mais l’ambition est bien de retour à Lyon, incarnée par Alexandre Lacazette : ‘’On veut vraiment accrocher cette deuxième place".

0 commentaire
Vous lisez :