Panoramic

OL : Tolisso blessé, c'est à Darder de se montrer

Tolisso blessé, c’est à Darder de se montrer

Mis à jourLe 21/02/2016 à 14:01

Publiéle 20/02/2016 à 23:42

Mis à jourLe 21/02/2016 à 14:01

Publiéle 20/02/2016 à 23:42

Article de Cyril Morin

LIGUE 1 – Avec l’absence de Corentin Tolisso contre Lille ce dimanche (21h), c’est Sergi Darder qui devrait être titulaire dans le 4-3-3 lyonnais. L’occasion pour l’espoir espagnol de réellement débuter sa saison répondre aux espoirs que son arrivée a suscité.

Une adaptation compliquée

Depuis août 2015, l’international espoir espagnol a disputé 16 matches de Ligue 1, dont 10 comme titulaire. Dans la hiérarchie des milieux, il est désormais le troisième choix derrière Corentin Tolisso, très apprécié du staff, et surtout derrière Jordan Ferri, qu’il était amené à remplacer. Pire, avec le retour de Clément Grenier, il a vu débarquer un nouveau concurrent au poste de relayeur.

Son adaptation tactique au jeu lyonnais n’est pas totalement réussie et on l’a souvent vu en difficultés dans son placement, que cela soit sur 4-4-2 en losange ou dans le 4-3-3 réinstallé par Bruno Genesio. D’ailleurs, ses statistiques sont moins bonnes que celles des trois autres milieux en Ligue 1.

Visuel milieux de terrains OL

Débarqué de Malaga avec un statut de future star du football espagnol, il n’a pas encore justifié le prix de son transfert. Pourtant, les qualités sont indéniables. Son volume de jeu notamment lui permet de se projeter davantage dans les phases offensives. C’est le seul petit bonus comparé à ses concurrents, qui marquent plus et effectuent davantage de passes décisives. Début janvier, Bruno Genesio demandait encore de la patience pour le joueur âgé de 22 ans : "Sergi, c'est un jeune joueur qui vient de l'étranger, qui a besoin de temps pour s'adapter. Il faut être patient. Il a une grosse marge de progression, c'est un joueur très intelligent".

Une erreur de recrutement de plus ?

Pourtant, arrivé avec une réputation flatteuse d’Espagne, il ne semble pas avoir laissé une trace indélébile. "Sergi Darder est un joueur relativement inconnu en Espagne. Étant donné son début de carrière, il n’avait pas un avenir si doré et pas le niveau pour jouer dans les grandes équipes de Liga", explique Adrian Garcia, notre confrère d’Eurosport.es.

Arrivé avec l’étiquette d’un futur grand, Sergi Darder serait-il une autre erreur de casting dans le mercato lyonnais ? Peut-être. Reste que les observateurs et les supporters semblent encore croire en lui, se montrant plus cléments qu’avec d’autres recrues, comme Mathieu Valbuena. Au joueur de prouver qu’ils ont eu raison en réalisant enfin un match plein contre Lille.

0 commentaire
Vous lisez :