AFP

OM - ASSE - Pour sortir du brouillard, l'OM n'a plus d'autre option que la victoire

Pour sortir du brouillard, l'OM n'a plus d'autre option que la victoire

Le 20/02/2016 à 23:03

LIGUE 1 – Marseille accueille Saint-Etienne ce dimanche (14h) pour ce qui ressemble à un tournant. L'OM joue mieux mais n'avance pas. Tout autre résultat qu'une victoire le placerait dans une situation extrêmement délicate.

C'est une tendance rassurante et inquiétante. Marseille joue mieux, se procure beaucoup plus d'occasions, présente enfin une animation offensive cohérente. Voilà pour les réjouissances. Mais, dans le même temps, l'OM n'avance pas. Un surplace inquiétant alors que, par définition, l'échéance se rapproche. Après 26 journées, le podium est à six points. Ce n'est pas insurmontable. La deuxième place, la seule qualificative directement pour la Ligue des champions avec la première, est déjà à 14 longueurs après al victoire de Monaco à Troyes (3-1). C'est nettement plus problématique.

D'autant que sept équipes séparent l'OM de Nice, troisième. "On n'est pas largué en Ligue 1", s'est persuadé Romain Alessandrini vendredi. "On y croit." Au-delà de toutes les projections et autres pronostics, la réalité marseillaise n'incite pourtant pas à l'optimisme : les hommes de Michel sont 11es à 12 journées de la fin du championnat. Il est urgent de réagir. Surtout face à Saint-Etienne, candidat direct aux places européennes. "On a besoin de cette victoire", a expliqué Michel vendredi en conférence de presse. "On doit convertir cette confiance. On ne peut pas imaginer autre chose."

Vidéo - Alessandrini : "Parler encore de Bielsa, c'est manquer de respect aux gens qui travaillent à l'OM"

00:59

Circonstances pas vraiment favorables

Tout autre résultat qu'une victoire placerait l'OM dans un vrai embarras. En cas de succès, les Verts compteraient 8 points d'avance. Si ce n'est pas un gouffre, cela commence sérieusement à y ressembler. "Avec l'importance de ce match, je suis sûr que mes joueurs sauront élever leur niveau, comme face à Paris", a continué le coach de l'OM. Mais contre le PSG, Marseille est ressorti bredouille d'un match pourtant emballant. A Lyon (1-1), deux semaines auparavant, le contenu fut tout aussi séduisant et le résultat à peine plus encourageant. Même scénario à Nice dimanche dernier (1-1).

La tendance va-t-elle s'inverser face à un autre prétendant au podium ce dimanche ? Pour deux raisons, Marseille a tout à craindre de ce choc :

  • La rencontre se déroule au Vélodrome et Marseille possède le 18e bilan de Ligue 1 à domicile (!) et n'y a plus gagné en championnat depuis le 13 septembre. Michel a sa petite idée sur la question : "Si on changeait le nom de l'équipe, de stade, les joueurs joueraient bien mieux. C'est une question de pression."
  • Saint-Etienne est en pleine bourre. Les Verts n'ont perdu qu'à une reprise lors de leurs neuf derniers matches toutes compétitions confondues (face au PSG…). Ils sont surtout métamorphosés en février. L'arrivée de Söderlund et surtout de Tannane, la résurrection inattendue de Cohade et les coups de chaud de Bayal ont enclenché un cercle vertueux. Si moribonds et empruntés en janvier, les Verts ont marqué autant de buts lors de leurs quatre derniers matches (10) que lors des 13 précédents.

Autant dire qu'il existe des circonstances plus favorables pour prendre enfin son envol en Ligue 1. Et pourtant, à force de piétiner, Marseille se retrouve dos au mur et n'a plus le choix.

Vidéo - Saint-Etienne et Marseille, les deux maudits du Vélodrome ?

00:59
0
0