AFP

Plus de 50 millions sur Cavani ? Manchester United hésite

Plus de 50 millions sur Cavani ? Manchester United hésite

Mis à jourLe 21/02/2016 à 16:27

Publiéle 21/02/2016 à 09:29

Mis à jourLe 21/02/2016 à 16:27

Publiéle 21/02/2016 à 09:29

Article de Glenn Ceillier

TRANSFERTS - Edinson Cavani est encore une fois évoqué sur les tablettes de Manchester United et Chelsea. Mais d'après la presse britannique, le prix demandé par le PSG aurait de quoi refroidir les dirigeants mancuniens.

Son but contre Chelsea l'a remis sur le devant de la scène. Et comme par hasard, Edinson Cavani voit son nom revenir outre-Manche. Quatre jours après avoir offert la victoire au PSG face aux Blues en Ligue des champions (2-1), l'Uruguayen est évoqué du côté de Manchester United et de… Chelsea pour l'été prochain, à en croire le Daily Mail.

Ce n'est pas nouveau, Edinson Cavani fait saliver les cadors de Premier League. Mais le PSG se montre toujours aussi gourmand avec l'ancien serial-buteur de Naples. Paris ne compte pas brader un joueur qu'il a acheté 65 millions d'euros, un record en L1. D'après le tabloïd britannique, le club parisien aurait déjà fixé son prix : Cavani ne partira pas à moins de 40 millions de livres, soit plus de 50 millions d'euros. Une somme qui aurait refroidi les ardeurs de Manchester.

Edinson Cavani (PSG)
Edinson Cavani (PSG) - AFP

Un été animé en perspective

A 29 ans, Edinson Cavani vit une saison compliquée chez le triple champion de France. Ses statistiques ne sont pas catastrophiques (12 buts en L1, 16 toutes compétitions confondues), mais elles ne sont pas à la hauteur de son talent et des attentes. Dans l'ombre de Zlatan Ibrahimovic, El Matador a perdu sa place de titulaire dans le onze-type de Laurent Blanc après un départ en vacances anticipé lors de la trêve hivernale et en raison de ses performances décevantes.

Cette situation va sans doute faire de Cavani l'une des têtes d'affiches du prochain marché des transferts. Et il ne fait aucun doute que Manchester United, en quête d'un buteur, va revenir à la charge. Si le PSG souhaite vraiment se séparer de son Uruguayen – ce qui n'est pas encore dit -, il n'aura ainsi aucune raison de le brader.

0 commentaire
Vous lisez :