AFP

Pour l'OL, c'est objectif 37e journée

Pour l'OL, c'est objectif 37e journée
Par Eurosport

Le 13/02/2016 à 20:36

LIGUE 1 - A treize matches de la fin de sa saison, Lyon n'est guidé que par une seule ambition : jouer une "finale" pour la deuxième place contre Monaco lors de l'avant-dernière journée.

A Lyon, il y une histoire que Jean-Michel Aulas se plaît souvent à raconter : la conquête du deuxième titre de champion de France en 2004. A l'époque, après vingt journées, l'OL de Paul Le Guen comptait huit points de retard sur l'AS Monaco de Didier Deschamps. Sur la ligne d'arrivée, les Gones avaient été sacrés avec quatre longueurs d'avance sur les Monégasques, seulement troisièmes. C'est un scénario similaire dont rêvent les Lyonnais aujourd'hui, même si l'objectif a changé : le titre hors de portée, c'est la deuxième place qui fait fantasmer l'OL.

Actuellement solidement détenue par l'AS Monaco, cette position n'est pour l'instant pas d'actualité à Lyon. Seulement septième, la formation de Bruno Génésio pointe à neuf points de celle de Leonardo Jardim. Même s'il n'en reste que trente-neuf à distribuer, l'OL peut espérer doubler l'ASM à la photo-finish, la différence de buts étant actuellement quasi-identique (+8 pour Monaco, +7 pour l'OL).

Jean-Michel Aulas (Olympique lyonnais)

Jean-Michel Aulas (Olympique lyonnais)Panoramic

Génésio n'a jamais cessé d'y croire

Pour parvenir à ses fins, l'Olympique Lyonnais a coché en rouge une date sur son calendrier : le samedi 7 mai et la venue du club de la Principauté au Parc OL lors de l'avant-dernière journée. "Quand on recevra Monaco avec 60 000 spectateurs derrière nous, j'espère que l'on aura seulement un ou trois points de retard", clame Jean-Michel Aulas qui a fixé depuis longtemps l'objectif "deuxième place" à son staff.

Bruno Génésio n'a jamais cessé d'y croire, même quand son équipe avait chuté jusqu'à la onzième place après un revers à Bastia (1-0) lors de la 23ème journée : "Dans ce championnat, tout est serré. Je suis persuadé que l'objectif est encore atteignable." Deux journées plus tard, Lyon s'est replacé, sans réduire pour autant l'écart avec Monaco. Jean-Michel Aulas compte sur cette 26ème journée pour voir son équipe se rapprocher : "Si nous battons Caen, un nul entre Saint-Etienne et Monaco dimanche soir nous comblerait mais je ne serais pas déçu si l'ASSE gagnait…"

De son côté, Bruno Génésio vise une remontée "step by step" : "L'ambition, c'est d'être en mesure d'être placé pour disputer le sprint final lors des cinq dernières journées." Ce qui passera obligatoirement par un quasi sans-faute à domicile (sept matchs sur treize), ce qu'espère Jean-Michel Aulas : "Je sais que les joueurs et les supporters vont mettre un point d'honneur à montrer que le Parc OL est une citadelle imprenable, ce qui permettra de terminer la saison en boulet de canon." Comme en 2004.

0
0