AFP

Saint-Etienne écrase Montpellier (3-0) et remonte provisoirement à la 6e place

Saint-Etienne passe ses nerfs sur Montpellier

Mis à jourLe 19/03/2016 à 19:56

Publiéle 19/03/2016 à 18:54

Mis à jourLe 19/03/2016 à 19:56

Publiéle 19/03/2016 à 18:54

Article de Damien Dorso

LIGUE 1 - Après cinq matches sans victoire, Saint-Etienne a renoué avec le succès en dominant Montpellier (3-0), samedi lors de la 31e journée. Les Verts remontent provisoirement à la 6e place du classement. Montpellier, lui, reste 15e à 3 points de la zone de relégation.

Les Verts ont mis le temps mais ils ont enfin réagi. Les joueurs de Christophe Galtier, qui restaient deux défaites et trois nuls en championnat, ont souffert devant Montpellier, mais ils ont fini par trouver la faille pour s'imposer assez largement à domicile samedi pour le compte de la 31e journée (3-0).

Sortis du banc, Nolan Roux (74e) et Oussama Tannane (80e) ont fait craquer la défense adverse et Valentin Eysseric a conclu le tout (84e). L’ASSE profite de ce succès tant attendu pour remonter provisoirement en sixième position et se relancer dans la course à l’Europe. Montpellier, quinzième à 3 points de la zone rouge, devra lutter jusqu’au bout pour se maintenir.

Autant le dire tout de suite, le Chaudron n’a pas franchement bouilli ce samedi. Entre des Stéphanois en grandes difficultés ces dernières semaines et qui manquaient sérieusement d’idées offensives et des Montpelliérains consistants mais trop timorés, les occasions nettes ont tardé à venir. Ryad Boudebouz s’est trop peu montré côté visiteurs et seul Souleymane Camara a joliment alerté Stéphane Ruffier d’une frappe dans l’axe en première période (15e). En face, Kévin Monnet-Paquet s’est demené et a même offert une balle de but à Jean-Christophe Bahebeck juste avant la pause... avant que le but soit refusé pour un hors-jeu inexistant.

Roux prolifique contre Montpellier

Devant la terne copie rendue par Alexander Söderlund à la pointe de l’attaque des Verts, Christophe Galtier n’a pas attendu longtemps en seconde période pour le remplacer par Nolan Roux. L’ancien Brestois a rapidement donné davantage de verticalité au jeu de l’ASSE et une hargne nouvelle. Il n’a pas assez appuyé sa petite volée repoussée par Laurent Pionnier (65e) mais n’a pas renoncé pour autant et a fait preuve d’opportunisme pour placer une tête rageuse à bout portant après un gros travail de Kévin Théophile-Catherine (1-0, 74e). Le plus dur était fait et la rencontre débloquée après ce 5e but de la saison pour Roux qui avait déjà scoré à l’aller (victoire 1-2 des Verts), son 6e en championnat contre Montpellier.

L’attaquant passé par Lille a ensuite intelligemment pris la profondeur et signé une passe décisive pour Tannane qui venait d’entrer en jeu (2-0, 80e). Longtemps décevant, Eysseric a bénéficié d’une bonne dose de réussite et sanctionné les errances tardives de la défense héraultaise d’une reprise croisée (3-0, 84e). Muette lors de ses deux dernières sorties, l’ASSE retrouve le goût de la victoire et se remet à croire à l’Europe. Le MHSC, lui, enchaîne un troisième match sans marquer et une seconde défaite de rang. Les joueurs de Frédéric Hantz peuvent s’attendre à une fin de saison très difficile et pourraient bien regretter leur manque d’ambition à Geoffroy-Guichard.

Fabien Lemoine
Fabien Lemoine - Imago
0 commentaire
Vous lisez :