AFP

Steven Fletcher (OM) se lâche sur les méthodes d'entraînement et la mentalité des joueurs de Ligue 1

Fletcher se lâche sur les méthodes d'entraînement made in France
Par AFP

Le 23/03/2016 à 19:32

LIGUE 1 - L'attaquant marseillais Steven Fletcher a égratiné mercredi la Ligue 1 pour ses méthodes d'entraînement et la mentalité de ses joueurs dans le quotidien écossais The Herald Scotland. L'Ecossais, arrivé cet hiver en prêt, critique ouvertement le faible volume d'entraînement à l'Olympique de Marseille.

L'international écossais Steven Fletcher, prêté par Sunderland à Marseille, juge peu combatifs les joueurs de Ligue 1 et reconnaît avoir été surpris par le manque d'intensité à l'entraînement, raconte-t-il mercredi dans The Herald Scotland.

"Mes enfants jouent dehors toute la journée, ce qui est impossible à Sunderland. Pour eux, c'est fantastique et moi, je m'entraîne de 10h30 à 12h30 donc je ne peux pas vraiment me plaindre. Comme vous pouvez le voir, je suis assis au soleil la plupart de la journée", raconte-t-il encore aux reporters du quotidien écossais venus lui rendre visite en France.

"Le premier mois, on avait deux matches par semaines et on joue à 21h, ce qui est nouveau pour moi. Par contre, je me disais qu'on devrait peut-être s'entraîner un peu plus. Mais les autres avaient l'air tranquille avec ça", témoigne-t-il.

Ces propos font écho à ceux en leurs temps des dirigeants étrangers Leonardo et Carlo Ancelotti au Paris SG, qui avaient laissé entendre que les méthodes d'entraînement et de préparation en France n'étaient pas adaptées au haut niveau, et qu'il n'y avait pas de culture de la gagne en L1.

"Je pense que les supporteurs aiment les joueurs britanniques", souligne l'avant-centre de 28 ans.

" Dès qu'on perd la balle, on essaye de la récupérer. Je ne pense pas qu'ici on voit ça trop souvent. Même à l'entraînement, si un joueur perd la balle, c'est plutôt vas-y et rends la moi."

Prêté cet hiver par Sunderland, avec qui il arrivera en fin de contrat cet été, Fletcher a inscrit deux buts en neuf matches sous les couleurs de l'OM, qui vit un période compliquée. Marseille est 12e au classement, à six points du premier relégable, après sa déroute contre Rennes (5-2) au Vélodrome.

"On a beaucoup de jeunes très talentueux qui percent mais ils sont jeunes et ils ont du mal avec la pression. C'est peut-être bien d'avoir des joueurs comme moi avec un peu d'expérience. Mais c'est un bon championnat, ne vous méprenez pas. Avec énormément de jeunes très bons joueurs. Et c'est pour cette raison je pense que les clubs de Premier League suivent de nombreux gamins ici", poursuit-il.

0
0