AFP

Adieux, records et alligator : les 10 autres bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Les 10 autres bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Le 20/05/2017 à 13:56

LIGUE 1 - En plus de la lutte pour le maintien, de la course à la cinquième place et de l'éternelle excitation que procure un multiplex, cette 38e et dernière journée s'annonce passionnante pour diverses raisons. Adieux, records et alligator... voici 10 bonnes excuses de suivre avec attention cette ultime journée du championnat de France.

Parce que ce sera la dernière de Lacazette avec l'OL

Lacazette (OL)

Lacazette (OL)Getty Images

Parce que Cavani a Ibrahimovic et Messi dans le viseur

Sacré meilleur joueur de Ligue 1 cette saison, Edinson Cavani est aussi le meilleur buteur de la compétition avec 35 réalisations avant la réception de Caen au Parc des Princes. Ce qui fait de l'Uruguayen le meilleur goleador sur le Vieux-Continent en championnat en compagnie de Leo Messi, qui a également marqué 35 buts en Liga cette saison avant d'affronter Eibar dimanche. Cavani n'est aussi qu'à trois unités du record de Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur parisien sur une saison de Ligue 1 (2015-2016) avec 38 réalisations. Toutes compétitions confondues, El Matador pèse 49 buts cette saison avec le PSG et pourrait effacer un autre record établi par le Suédois la saison passée (50 buts). Cavani aura ce match face à Caen et la finale de la Coupe de France face à Angers pour y parvenir.

Edinson Cavani (PSG).

Edinson Cavani (PSG).AFP

Parce que Gomis peut aller chercher Gignac

Verrouiller sa cinquième place, entretenir l'espoir de se maintenir, ce match entre l'OM et Bastia ne sera pas dénudé d'enjeux. Pour faire plier la défense bastiaise, Rudi Garcia espère compter encore une fois sur l'efficacité de son capitaine et meilleur buteur Bafétimbi Gomis. Avec 19 réalisations en Ligue 1 cette saison, la panthère pourrait égaler ou dépasser la marque établie par André-Pierre Gignac. Avec 21 réalisations en 2014-2015, "APG" était devenu le meilleur buteur marseillais sur une saison de Ligue 1 au 21e siècle. Nul doute que Gomis, dont l'avenir à Marseille est incertain, pensera à ce chiffre à l'heure d'entrer sur la pelouse du Stade Vélodrome samedi.

Bafe Gomis (OL) après son but face à Lille

Bafe Gomis (OL) après son but face à LilleAFP

Parce que Monaco peut égaler un record du PSG et en prendre un à Bordeaux

Sacrés officiellement champions de France mercredi soir, dans quel état physique et psychologique seront les Monégasques ce samedi face à Rennes, qui n'a plus rien à jouer ? De nombreux joueurs étant convoqués en sélection, il y a fort à parier que Leonardo Jardim fera tourner et donnera du temps de jeu à des éléments moins utilisés cette saison. En cas de succès, Monaco pourrait en tout cas égaler un record du PSG, celui du plus grand nombre de victoires sur une saison de Ligue 1 (30 pour le PSG la saison passée, 29 actuellement pour l'ASM). Restant sur 11 victoires consécutives en Ligue 1, un record partagé avec le Bordeaux de 2008-2009, l'AS Monaco peut aussi devenir la première équipe à enchaîner 12 succès de suite en Ligue 1. De quoi sans doute donner un supplément de motivation aux joueurs alignés par Jardim.

Vidéo - Jardim : "La plus belle saison de l'histoire du club"

00:35

Parce que le déplacement à Lorient sera très spécial pour Gourvennec

"Toute ma famille vit à Lorient et j'ai plein d'amis là-bas". Samedi, Jocelyn Gourvennec retrouve les Merlus, dont il a porté les couleurs de 4 à 19 ans. Un match très spécial donc pour le natif de Brest, qui a aussi joué à Rennes avant d'entraîner Guingamp. Mais le coach des Girondins l'a bien fait comprendre avant le match "il ne faut pas tout mélanger" et son équipe cherchera évidemment à s'imposer pour se donner une chance de finir devant l'OM. Il n'empêche, le plus breton des Bordelais vivra une soirée émouvante, lui qui a d'ailleurs perdu ses 3 déplacements à Lorient en tant qu'entraîneur de Ligue 1 jusque-là.

Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Bordeaux.

Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Bordeaux.Getty Images

Parce que Galtier veut payer l'addition avant de partir

Après avoir officialisé son départ de l'ASSE en fin de saison, Christophe Galtier a été corrigé par le PSG à Geoffroy-Guichard le week-end dernier (5-0). Une défaite au goût amer. "Pas pour moi mais pour le maillot, mes dirigeants et nos supporters qui méritaient une dernière avec une autre prestation", confiait-il ainsi mardi, avant de perdre le lendemain à Monaco. Nul doute qu'à Nancy, pour sa dernière en tant qu'entraîneur de l'ASSE, Galtier aimerait finir sur un sourire, lui qui a aussi rappelé l'importance financière de finir le plus haut possible au classement, en dépit d'une non qualification européenne : "Il y a des différences financières entre les places et j’espère que j’arriverai à laisser l’équipe à la 7e place car, chez nous, nous n’avons pas des moyens illimités".

Christophe Galtier lors de ses adieux à l'ASSE

Christophe Galtier lors de ses adieux à l'ASSEPanoramic

Parce que le LOSC a une dette envers ses supporters

Comme les Stéphanois, les Lillois et les Nantais non plus n'ont rien à jouer en cette dernière journée, si ce n'est la meilleure place possible au classement. Pour la dernière de Passi avant l'arrivée de Bielsa, la donne est peut-être légèrement différente. Lille est en effet la plus mauvaise équipe de la saison à domicile avant la réception des Canaris, avec seulement 6 victoires et 21 points pris à la maison, comme Nancy. Offrir une septième victoire à ses supporters avant les vacances serait une belle manière de se faire pardonner pour les Dogues.

Franck Passi pour sa première sur le banc lillois

Franck Passi pour sa première sur le banc lilloisPanoramic

Parce que Sirieix va rejouer au foot, une dernière fois

"J'ai toujours été un joueur moyen, un joueur de devoir, c'est pour ça ce que les gens m'aiment bien". En une phrase, Pantxi Sirieix a bien résumé la pensée des supporters toulousains, qui lui rendront un bel hommage samedi face à Dijon pour le dernier match de sa carrière, à l'âge de 36 ans. Plus utilisé depuis le 4 décembre dernier par Pascal Dupraz, le Basque se verra normalement offrir quelques minutes en cours de jeu face au DFCO. Un jubilé bien mérité pour ce joueur resté 13 ans au TFC.

Parce que le SCO ne sera pas encore en vacances

Vivant une fin de saison cauchemardesque, Montpellier a assuré l'essentiel : se maintenir en Ligue 1. Les vacances arrivent à point nommé pour le club héraultais, qui va changer d'entraîneur (Der Zakarian remplacera normalement Gasset) et connaître de nombreux bouleversements dans son effectif. En attendant, le MHSC jouera son dernier match de la saison à Angers, une équipe qui lui réussit plutôt bien, mais qui ne sera elle pas en vacances samedi soir. Le SCO jouera en effet la semaine suivante une finale de rêve face au PSG en Coupe de France. Si les joueurs de Stéphane Moulin auront sans doute déjà la tête au Stade de France, certains tenteront aussi de gagner leur place. Et il n'y pas de meilleure préparation qu'une victoire.

Parce qu'il y aura un alligator au Roudourou !

Si vous n'êtes ni supporter de l'En Avant de Guingamp, ni un grand fan du FC Metz, nous avons quand même pour vous une incroyable raison de suivre ce match sans enjeu entre Bretons et Lorrains. Pour fêter sa dernière de la saison au Roudourou, Guingamp a en effet vu les choses en grand et proposera avant la rencontre un véritable show. On attend un cracheur de feu, des danseuses orientales, un serpent et surtout... un alligator ! Exceptionnel, non ? Reste à savoir si Metz ramènera son dragon...

0
0