AFP

Bastia, Conceição, Diabaté : les 5 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Les 5 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi

Le 22/04/2017 à 00:28Mis à jour Le 22/04/2017 à 19:50

LIGUE 1 - Du retour sur les terrains des Bastiais à la tension de Conceição, en passant par les bonnes habitudes de Diabaté, voici nos 5 bonnes raisons de suivre cette passionnante 34e journée de Ligue 1 samedi.

Parce qu'heureusement pour Dijon, Falcao ne joue pas à Angers

Avant-dernier de Ligue 1, Dijon n'a plus trop le choix : il doit capitaliser, surtout à domicile, pour espérer se sauver. Avec une série en cours de 8 matches sans victoire, et seulement 5 points pris sur les 33 derniers mis en jeu, on ne peut pas dire que Dijon aborde la réception d'Angers en pleine confiance. Sauf qu'au-delà des chiffres, le DFCO reste sur une prestation encourageante à Monaco, d'où il aurait pu repartir avec les trois points sans la rentrée en cours de jeu d'un grand Falcao. Restant sur trois revers consécutifs, Angers peut, de son côté, quasiment assurer son maintien en cas de succès. Match à fort enjeu donc en Côte-d'Or.

Capitaine de Dijon, Cédric Varrault célèbre son but marqué contre Monaco, le 15 avril 2017.

Capitaine de Dijon, Cédric Varrault célèbre son but marqué contre Monaco, le 15 avril 2017.Getty Images

Parce que Conceição est remonté comme un coucou

Dixième de Ligue 1 avec 42 points, Nantes ne joue plus grand-chose en cette fin de saison, à l'inverse de son adversaire du Stade Malherbe Caen, 16e et plus que jamais concerné par le maintien. Si la pression est clairement dans le camp normand, Nantes a vécu une fin de semaine agitée en coulisses avec notamment cette colère de Sergio Conceição vendredi devant la presse. Agacé par les questions posées jeudi à Rémy Riou (son ancien capitaine, relégué sur le banc depuis six matches), l'entraîneur portugais a refusé de s'exprimer devant les journalistes vendredi, envoyant à sa place son gardien titulaire Maxime Dupé. Ce qui n'a pas plu aux médias présents sur place, qui ont décidé de s'en aller. Ambiance.

Parce que Cheick Diabaté aime Lorient

Stoppée net la semaine passée à Montpellier, la "Lorientada" est de retour à l'affiche ce samedi à l'occasion de la réception du FC Metz. Un FC Metz qui a failli revenir de loin ce mardi face au PSG, avant de finalement s'incliner sur un but de Matuidi en toute fin de match. Préservé au coup d'envoi face au PSG en vue du déplacement à Lorient, Cheick Diabaté a fait beaucoup de bien aux Messins après son entrée et devrait débuter contre les Merlus. Une équipe contre laquelle l'ancien buteur des Girondins a marqué six buts lors de ses quatre derniers matches face à eux, soit sa deuxième proie favorite en Ligue 1 derrière Montpellier (8 buts). La défense lorientaise est prévenue.

Cheick Diabaté (Metz) de la tête devant Rami Bensebaini (Rennes)

Cheick Diabaté (Metz) de la tête devant Rami Bensebaini (Rennes)AFP

Parce que les joueurs de Bastia en auront gros sur le coeur

Le match d'après. Victimes collatérales des agissements de certains de leurs supporters face à Lyon, les Bastiais vont tenter malgré tout de se sauver en cette fin de saison, même si la LFP pourrait leur retirer d'ici-là un voire plusieurs points, sans parler du match face à Lyon qu'ils devront rejouer ou perdront sur tapis vert. En attendant, Bastia n'a que trois unités de retard sur Lorient (18e) et quatre sur Nancy (17e) avant son déplacement périlleux à Bordeaux, une équipe en grande forme. Des Girondins qui peuvent en effet passer provisoirement 4e de Ligue 1 en cas de victoire, en attendant le résultat de Lyon dimanche face à l'AS Monaco et du sort du match entre Corses et Lyonnais.

Bastia - Lyon

Bastia - LyonAFP

Parce que Guingamp veut retrouver le goût du voyage

Avant d'aller défier Angers en demi-finale de Coupe de France, mardi prochain, Guingamp se déplace à Lille ce samedi. Avec quelle motivation sachant que l'En Avant, 8e avec 44 points, est presque assuré de se maintenir et ne peut guère viser plus haut qu'une septième place ? Peut-être celle d'engranger de la confiance, mais aussi de mettre fin à une triste série à l'extérieur. Les hommes de Kombouaré n'ont en effet plus gagné loin du Roudourou depuis 11 matches en Ligue 1 et un succès au Parc OL en octobre dernier. Si Guingamp ne s’impose pas à Lille, il établira la plus longue disette de son histoire en déplacement sur une saison de Ligue 1. Guingamp peut toutefois y croire, le LOSC est la plus mauvaise équipe de Ligue 1 cette saison à domicile, avec seulement 18 points pris (comme Bastia).

Le Guingamp de Kerbrat et Johnsson fait tomber Lyon et Gonalons au Parc OL (1-3)

Le Guingamp de Kerbrat et Johnsson fait tomber Lyon et Gonalons au Parc OL (1-3)AFP

0
0