AFP

Hantz et Nicollin en colère, Galtier tout fier : Le top des déclas de L1

"Qu'un joueur, même avec une double fracture de la jambe, puisse réaliser un doublé, c'est bien"

Le 22/09/2016 à 07:50

LIGUE 1 - Voici le top des déclarations entendues mercredi soir en Ligue 1. Et il y a du lourd, notamment du côté du Parc OL, où les Montpelliérains ont dynamité conférence de presse et zone mixte après leur défaite contre Lyon (5-1), dans un match où ils ont dû jouer à 10 pendant 83 minutes...

Hantz balance, acte I

Montpellier a pris un bouillon à Lyon mercredi soir (5-1) mais les Héraultais ont joué plus de 80 minutes à 10 contre 11. Jusque-là, ils menaient 1-0. Du coup, Frédéric Hantz s'est lâché en conférence de presse.

" Le match a duré sept minutes. Nous avons livré un super match et nous menions 1-0. Après tel qu'est organisé le football français, était-il envisageable que Lyon perde deux fois de suite contre Bordeaux et Montpellier dans le Parc OL ?"

Vidéo - "Etait-il envisageable que Lyon perde deux fois de suite contre Bordeaux et le MHSC au Parc OL ?"

00:48

Hantz balance, acte II

Après la saillie pour la LFP, une autre pour l'arbitrage, avec mention spéciale pour monsieur Varela, l'homme au sifflet du soir. Décidément, Fred Hantz était très incisif après le match…

" Tel qu'est organisé l'arbitrage français, était-il anodin que M. Varela soit désigné? "

Laurent Nicollin, la deuxième lame qui coupe le poil

Frédéric Hantz n'était pas le seul à tailler du côté montpelliérain. Laurent Nicollin, le président du MHSC, a lui donné dans l'ironie mordante, s'étonnant de voir Corentin Tolisso signer un doublé alors qu'il avait été touché sur l'action ayant entrainé le carton rouge de Poaty à la huitième minute.

" Ce qui est bien, c'est qu'un joueur, même avec une double fracture de la jambe à la suite de l'exclusion, puisse réaliser un doublé. Pour le football, c'est bien."

Vidéo - "Ca fait beaucoup de fait de jeu pour un petit club comme nous contre le très puissant OL"

00:46

Tolisso, la parole à la défense

Accusé de façon à peine voilée par les Montpelliérains d'en avoir (beaucoup) rajouté pour provoquer l'expulsion de Poaty, Corentin Tolisso s'est défendu après le match. Pour lui, il y a bien faute et bien rouge.

" Sur l'exclusion, je sais qu'il me tacle et me fait mal. Je n'ai pas revu les images, mais il me met une bonne semelle. Je préfère parler du match et des cinq buts que nous avons inscrits plutôt que de cet incident."
Corentin Tolisso (Lyon) face à Montpellier

Corentin Tolisso (Lyon) face à MontpellierPanoramic

Le point Cardinale

Mario Balotelli focalise l'attention, mais qu'on se le dise, l'OGC Nice, c'est beaucoup plus que sa star italienne. Yoann Cardinale, le portier niçois, a tenu à le rappeler après la superbe victoire du nouveau leader niçois contre Monaco (4-0).

" Il n'y a pas de héros, mais un collectif, un peuple, un banc."

Aigri Raggi ?

Monaco a pris une grosse raclée à Nice. 4-0 dans le derby, ça fait mal. Alors quoi de mieux que de relativiser l'importance de cette soirée et de mettre tout ça en perspective ? C'est la méthode Andrea Raggi. Les Niçois, eux, apprécieront…

" On a perdu une petite bataille, mais on verra à la fin du championnat où arrivera Monaco et où arrivera Nice."

Lorient, vraiment trop injuste ?

Le FC Lorient est lanterne rouge après 6 journées, mais les Merlus ne méritaient vraiment pas de repartir de Guingamp sans le moindre point. Sylvain Ripoll, l'entraîneur lorientais, a du mal à digérer.

" Neuf fois sur dix j'ai tendance à penser que du contenu du match découle le résultat, ce soir ce n'est pas le cas. Cette défaite est très difficile à avaler, je trouve le scénario du match très cruel."

Galtier n'avait jamais vu ça

Et c'est bien normal, puisque ce n'était jamais arrivé : trois blessés en 20 minutes et l'ASSE a dû effectuer ses trois changements dès le début de ce Nantes - Saint-Etienne. Mais l'entraîneur stéphanois a apprécié la grande solidarité de son équipe dans ce contexte pour le moins particulier.

" On n'avait jamais vécu un scénario aussi catastrophe. Les joueurs ont mis une énergie débordante, une détermination incroyable et avec beaucoup de lucidité. C'est dans ces moments difficiles que peuvent s'écrire les saisons."
0
0