Panoramic

Le LOSC a dit au revoir à Michel Seydoux

Le LOSC a dit au revoir à Seydoux
Par AFP

Le 14/01/2017 à 01:27

LIGUE 1 - A l'issue du match entre Lille et Saint-Etienne, le stade Pierre-Mauroy a rendu un bel hommage à Michel Seydoux, qui laisse la présidence du LOSC à Gérard Lopez à compter de ce vendredi. Le désormais ex-Président des Dogues aura passé près de 15 à la tête du club nordiste.

Plusieurs discours et vidéos, un feu d'artifice : un vibrant hommage a été rendu à Michel Seydoux au stade Pierre-Mauroy vendredi à l'issue de Lille - Saint-Étienne (1-1), son 721e et dernier match en tant que président du LOSC.

Le producteur de cinéma, âgé de 69 ans, est apparu très ému sur la pelouse tout au long de la cérémonie durant laquelle on lui a remis un Dogue de bronze. "J'ai envie de remercier du fond du coeur tous ceux qui sont là ce soir. Sans vous rien n'aurait été possible. Continuez à être formidable ! Je vous donne rendez-vous dans 15 ans", a lancé Michel Seydoux aux spectateurs.

"Ça a été un grand bonheur ces 15 années. La suite appartient à Gérard Lopez. Je vous embrasse très fort", a-t-il conclu, la voix chevrotante.

Les anciens du LOSC lui ont rendu hommage

Le capitaine historique du LOSC Rio Mavuba a prononcé un discours avant de lancer une vidéo où plusieurs anciens joueurs lillois, parmi lesquels Eden Hazard, Dimitri Payet, Gervinho, Florent Balmont, Djibril Sidibé ou encore Mickaël Landreau, ont salué chaleureusement M. Seydoux. Le kop a célébré le président lillois une dernière fois en chantant: "C'est notre meilleur joueur, Michel Seydoux !"

La soirée s'est terminée par un impressionnant feu d'artifice en musique tiré sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy.

Dans l'après-midi, les deux hommes avaient procédé à la passation de pouvoir symbolique lors d'une conférence de presse organisée dans une ambiance très détendue au Domaine de Luchin, le centre d'entraînement du LOSC. "Je cherchais un successeur, j'ai trouvé un ami", a déclaré à cette occasion M. Seydoux, tandis que M. Lopez a exposé son projet et ses objectifs. "Ce n'est pas un projet de révolution, c'est un projet dans la continuité", a-t-il dit, avant d'annoncer viser "le top 3" d'ici deux saisons.

Le rachat officiel du club interviendra en début de semaine, probablement lundi, avant l'audition prévue mercredi matin devant la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du foot français.

0
0