AFP

Le PSG bat Angers (2-0) et prend la 2e place du classement

Vainqueur d'Angers, le PSG maintient la pression sur Nice

Le 30/11/2016 à 23:55

LIGUE 1 - Le Paris Saint-Germain a dominé Angers sans trembler au Parc des Princes, mercredi soir en clôture de la 15e journée (2-0). Deux buts signés Thiago Silva et Edinson Cavani. Voici les Parisiens au deuxième rang du classement à un point de Nice, toujours leader après sa victoire à Guingamp (0-1), et avec deux points d'avance sur Monaco, désormais 3e après son nul à Dijon mardi (1-1).

Le PSG n'a pas eu besoin de trop forcer pour enchaîner une cinquième victoire en championnat. Les Parisiens sont venus à bout d'une équipe d'Angers accrocheuse mais finalement limitée dans le dernier match de la 15e journée de Ligue 1 (2-0). Thiago Silva (34e) et le désormais inévitable Edinson Cavani (66e, sp) ont marqué. El Matador a atteint ainsi la barre des 100 buts avec le PSG, qui s'empare de la deuxième place du classement avec un petit point de retard sur le leader niçois.

Un premier but plein d'émotions pour Thiago Silva

C'est en 4-2-3-1 et avec une équipe nettement remaniée et notamment un Ben Arfa de nouveau titulaire en meneur de jeu que le PSG a entamé cette rencontre devant un SCO très défensif sur le papier. Les visiteurs angevins ont toutefois abordé le match avec envie, sérieux et volonté. Bien en place dans leur camp, ils ont misé sur une projection rapide vers la surface adverse après la récupération et ont plusieurs fois pris de vitesse la défense parisienne. Pépé (4e), Ndoye (26e) et Toko Ekambi (41e) ont ainsi pu tenter leur chance et fait frissonner le Parc des Princes.

7e "clean sheet" de suite à domicile

Entre les nombreux changements, le sursaut angevin et des contres parisiens tranchants, la fin de match est devenue très ouverte. Areola et la défense ont pourtant réussi à protéger leur cage et n'ont pas encaissé de but à domicile en L1 pour la septième fois de suite. Entré en jeu à la place de Cavani, Jean-Kevin Augustin a, de son côté, sérieusement manqué de réalisme (82e et 89e). Contrairement à la saison passée (victoire 5-1 du PSG), Paris n'a pas fait exploser le SCO mais son entraîneur Unai Emery préfèrera certainement se focaliser sur le classement.

0
0