Panoramic

Le PSG en 4-3-3 ou en 4-2-3-1 : que feriez-vous à la place d'Emery ?

Le PSG en 4-3-3 ou en 4-2-3-1 : que feriez-vous à la place d'Emery ?

Le 29/11/2016 à 21:14

LIGUE 1 - Alors qu'il semblait l'avoir abandonné pour le 4-3-3, Unai Emery a opté pour un schéma en 4-2-3-1 lors de la victoire du PSG à Lyon, dimanche (1-2). L'Espagnol a des raisons d'hésiter entre les deux systèmes. Que feriez-vous à sa place ?

La situation

4-2-3-1 ou 4-3-3, c'est un débat qui dure depuis longtemps au PSG. Encore davantage depuis l'arrivée d'Unai Emery. Le technicien basque privilégiait ce système la plupart du temps pendant son passage à Séville. Avec succès, puisqu'il a remporté la Ligue Europa à trois reprises avec le club andalou. Emery semblait disposé à mettre ce schéma en place à son arrivée à Paris, qui évoluait dans un 4-3-3 ces trois dernières saisons avec Laurent Blanc. L'Espagnol semblait avoir définitivement abandonné cette idée depuis la défaite à Toulouse (2-0).

Dimanche à Lyon, Emery en a surpris plus d'un en revenant au 4-2-3-1. Pour la première fois de la saison, l'entraîneur parisien a aligné Hatem Ben Arfa dans une position de meneur de jeu axial, en soutien d'Edinson Cavani. Paris a proposé autre chose dans cette configuration jusqu'à la sortie de l'ancien Niçois en cours de seconde période. L'idée de conserver ce système a du sens, et Unai Emery ne l'a pas exclue. Mais le 4-3-3 a aussi ses vertus. Entre les deux, le choix peut être délicat pour le technicien espagnol. Que feriez-vous à sa place ?

Vidéo - Emery : "Rester en 4-2-3-1 avec Ben Arfa ? C'est possible"

01:20

Quels sont les avantages du 4-2-3-1 ?

  • Un élément offensif supplémentaire

Cela ne s'est pas forcément vu contre Lyon, dans la mesure où le poste d'ailier gauche était occupé par un milieu récupérateur, en l'occurrence Blaise Matuidi. Sur ce match, le choix d'Emery semble avoir été surtout dicté par l'absence d'Angel Di Maria et le peu de confiance accordé par l'entraîneur parisien à Jesé, dont c'est le poste de prédilection. Mais dans l'absolu, le 4-2-3-1 permet logiquement d'aligner un joueur à vocation offensive supplémentaire à un poste clé, dans l'axe, en soutien de l'attaquant de pointe. Et d'offrir ainsi à Paris un atout de plus pour marquer.

  • Le schéma est taillé pour Pastore… et Ben Arfa

Emery dispose des joueurs pour occuper ce poste en soutien de l'attaquant avec Javier Pastore et Hatem Ben Arfa. L'Espagnol s'était davantage orienté vers le 4-3-3 après la blessure de l'Argentin, qui évolue plutôt dans un registre de meneur par rapport au Français. Mais ce système convient aussi très bien à HBA, plus à l'aise comme éléctron libre. Il lui offre une grande liberté de mouvement, et la perspective de faire parler sa capacité d'élimination entre les lignes adverses. Ben Arfa avait brillé dans un rôle quasi similaire à Nice l'an dernier. Il y a prouvé sa capacité à faire des différences très importantes.

Hatem Ben Arfa (PSG) 2016

Hatem Ben Arfa (PSG) 2016Panoramic

Quels sont les avantages du 4-3-3 ?

  • L'effectif du PSG s'y prête davantage

Il y a pléthore de milieux récupérateurs dans l'effectif du PSG : Thiago Motta, Marco Verratti, Blaise Matuidi, Adrien Rabiot et Grzegorz Krychowiak. Au moment de composer son équipe en 4-3-3, Emery était déjà face à un casse-tête, celui de choisir entre Rabiot, Matuidi et Motta pour deux postes dans l'entrejeu. Il serait encore plus délicat à gérer dans un 4-2-3-1, avec un récupérateur de moins à aligner. Les blessures de Rabiot et de Di Maria et leurs conséquences dans les choix d'Emery masquent pour l'instant ce déséquilibre d'un effectif plutôt pensé pour un 4-3-3 qu'un 4-2-3-1. Mais pour combien de temps…

  • Plus de densité à la récupération

C'était parfois l'argument mis en avant par Laurent Blanc pour justifier son 4-3-3. Ce schéma permet d'avoir une densité de joueurs plus importante dans le cœur du jeu, ce qui facilite à la fois la récupération du ballon et le jeu de possession. Si un joueur comme Pastore, par son volume de courses et sa science du jeu, est capable de permettre au PSG de rester dominant dans ces deux domaines dans un 4-2-3-1, c'est beaucoup moins net avec un profil comme celui de Ben Arfa. Paris serait vraisemblablement plus vulnérable dans cette configuration avec le Français. Et ça peut expliquer pourquoi Emery a longtemps été réticent avant de l'aligner dans ce système.

Selon vous, quel est le meilleur système pour le PSG ?

Sondage
20258 vote(s)
4-3-3
4-2-3-1
Autre
0
0