AFP

Ligue 1, avant Saint-Etienne - OM : Rudi Garcia, "ce n'est pas non plus Gérard Majax"

Garcia à l'OM, "ce n'est pas non plus Gérard Majax"

Le 30/11/2016 à 15:24

LIGUE 1 - Obligé de composer avec un effectif très médiocre, Rudi Garcia n'arrive pas à trouver la bonne solution pour faire décoller l'OM, qui se rend à Saint-Etienne mercredi. Le mercato d'hiver semble être sa seule solution pour viser le haut de tableau. En attendant, le temps presse.

"Monaco, c'est l'exemple à suivre." Samedi soir, Rudi Garcia a quitté le stade Louis-II en saluant le travail accompli par le club princier. Largement défait sur le Rocher (4-0), le coach de l'OM a tenu à encenser la direction monégasque. Ce chemin vertueux, c'est celui-ci qu'il espère emprunter à la tête de la formation olympienne. Mais depuis son arrivée à Marseille, l'ancien entraîneur lillois peine à trouver la bonne formule. Sans un recrutement haut de gamme cet hiver, Garcia pourrait vite perdre tout le bénéfice de la confiance placée en lui par les nouveaux décideurs marseillais…

Les supporters sont-ils déçus ?

Voir débarquer Rudi Garcia sur le Vieux-Port avait redonné l'espoir et le sourire aux fans de l'OM. Certains qu'il allait rapidement remettre leur club sur les bons rails, ils se voyaient déjà en haut de l'affiche en fin de saison. "Je pense que l'on s'est un peu enflammé, reconnaît un patron de club de supporters du Virage Nord. On a vu Garcia trop beau. Ce n'est pas Franck Passi mais ce n'est pas non plus Gérard Majax…" L'entraîneur olympien n'a pas transformé un effectif médiocre en équipe capable de jouer le titre… Et la magie de l'arrivée de Garcia commence déjà à perdre de son effet. "On est un peu déçu, c'est vrai, explique un encarté chez les Winners depuis plus de dix ans. On s'attendait à voir tout changer d'un seul coup. C'est notre côté méditerranéen : on exagère tout !"

Rudi Garcia est conscient de la ferveur qu'il a fait renaître chez les fans olympiens. Il ne veut pas rompre ce lien qui l'unit avec eux. En Principauté, les supporters ont montré qu'ils restaient mobilisés. Et ils ont impressionné le coach de l'OM. "Nos supporters valent le haut du tableau, admet aisément Garcia. Ce sont les seuls à être à la hauteur." En reconnaissant qu'il n'arrive pas à obtenir les résultats espérés, l'entraîneur marseillais montre aussi qu'il reste ambitieux. "On sait que ce n'est pas facile avec l'effectif actuel, lâche Hervé, fidèle abonné en quart de virage. Mais c'est dommage de griller une année avec la nouvelle direction. On doit faire de gros efforts de recrutement en janvier. Sinon…"

La direction s'attendait-elle à mieux ?

Une seule victoire en championnat : c'est le triste bilan de Garcia depuis qu'il a pris la place de Franck Passi. En interne, des dents commencent à grincer sur ces résultats décevants. Officiellement, la direction reste pourtant main dans la main avec son entraîneur. Et Garcia estime que les péripéties actuelles font partie du projet "OM champion". "Ce projet ne s'arrête pas à faire obligatoirement un résultat à Monaco ou à Saint-Etienne", lâche le coach olympien. Une manière de rappeler qu'il regarde plus loin que le déplacement dans le Forez ce mercredi. Mais les difficultés actuelles amènent tout de même la direction à se poser de nouvelles questions.

S'il ne remet pas en cause son choix d'avoir fait venir Garcia à Marseille, le duo McCourt-Eyraud réfléchit aux meilleures solutions pour vite relancer la machine. "On va certainement devoir lâcher un peu plus que prévu au prochain mercato, annonce un proche de la direction. Le projet a peut-être un peu évolué. Mais on reste globalement sur la même ligne directrice." Cet hiver, le marché des transferts de l'OM devait juste permettre à l'effectif de combler certaines lacunes. Les retouches devaient rester marginales. Au regard des dernières prestations moribondes des Olympiens, les arrivées envisagées sont plus conséquentes. Et l'enveloppe allouée au mercato a déjà été revue à la hausse.

La cote de Garcia a-t-elle chuté ?

En décidant de se lancer dans le grand bain en cours de saison, Rudi Garcia a pris un risque. L'ancien entraîneur lillois a toujours assumé ce choix. Il n'a pas pu arriver avec un effectif qu'il avait choisi. Mais Garcia a souhaité relever le défi. Il pensait pouvoir redresser la situation rapidement. Raté. Les résultats sont décevants. Et son coaching n'a convaincu personne. Ses compétences ne sont pas remises en cause. Mais sa faculté à s'adapter à une situation délicate est écornée. Saura-t-il apporter les bonnes retouches à un groupe déficient ? C'est la grande question qui va agiter le prochain mercato de l'OM.

Les choix de recrutement de Garcia cet hiver donneront la tendance des transferts à suivre l'été prochain. S'il réussit à dénicher des joueurs à fort potentiel sans les surpayer, l'entraîneur de l'OM démontrera qu'il est bien l'homme de la situation. Sinon, sa cote risque bien de chuter. Et les supporters marseillais ne manqueront pas de rappeler à la nouvelle direction du club qu'on ne joue pas avec leurs sentiments…

0
0