Panoramic

PSG - Le gouvernement Sarkozy aurait refusé la nationalité française (et les Bleus) à Aurier

Le gouvernement Sarkozy aurait refusé la nationalité française (et les Bleus) à Aurier

Le 19/10/2016 à 10:46

LIGUE 1 - Dans un long portrait de Serge Aurier présenté ce mercredi dans le Parisien, on apprend que Serge Aurier aurait très bien pu intégrer l’équipe de France. Dans sa jeunesse, l’international ivoirien avait demandé une naturalisation qui a été refusée en 2011 par Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy.

"Pogba sert Aurier qui déborde, toute en puissance, et centre parfaitement pour Antoine Griezmann ! Ça fait but, 1-0 pour les Bleus". Oui, ces commentaires relèvent la fiction… et pourtant. Car si le destin ne s’en était pas mêlé, Serge Aurier aurait très bien pu être international français.

Refusé à cause d’une bagarre

C’est cinq ans plus tard, en 2011, que l’administration française étudie son dossier. Et en haut-lieu. Car, selon le Parisien, c’est Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, qui a pris le dossier en main. Et a refusé d’accorder la nationalité française au joueur.

La raison ? Une bagarre dans la cour de son collège cinq ans auparavant. Une information confirmée par son ancien agent, Janos Toth : "Les autorités se sont servi de cette dispute comme d'une excuse, se souvient-t-il. A ce moment, la FFF était à l'affût, et il aurait pu jouer en équipe de France des jeunes sans problème. Serge était motivé, malheureusement, ça ne s'est pas fait". Depuis, Serge Aurier est devenu l’un des meilleurs à son poste en Europe et la France semble manquer de réservoir pour l’après-Sagna. Et c’est la Côte d’Ivoire qui s’en frotte les mains.

Serge Aurier (Paris SG) après son deuxième but contre l'Inter lors de l'Intenational Champions Cup, dimanche 24 juillet 2016

Serge Aurier (Paris SG) après son deuxième but contre l'Inter lors de l'Intenational Champions Cup, dimanche 24 juillet 2016AFP

0
0