Panoramic

PSG-OL : Quinze jours et un traumatisme plus tard, Paris retrouve le Parc

Quinze jours et un traumatisme plus tard, le PSG retrouve le Parc

Le 19/03/2017 à 00:08Mis à jour Le 19/03/2017 à 09:40

LIGUE 1 - Le Paris Saint-Germain va disputer face à Lyon dimanche (21h00) son premier match au Parc des Princes depuis son humiliation traumatisante à Barcelone (6-1). Un choc qui donne l'opportunité à l'équipe d'Unai Emery de se faire pardonner par ses supporters.

C'était seulement il y a quinze jours. Pourtant, c'est comme si cela faisait une éternité. La dernière sortie du PSG au Parc des Princes. Une victoire étriquée contre Nancy (1-0) grâce à un penalty d'Edinson Cavani à la 80e minute de jeu. Un match tendu, devant un peu plus de 47.000 spectateurs venus garnir les travées de l'enceinte de la Porte d'Auteuil. Et encourager une dernière fois la troupe d'Unai Emery avant son déplacement à Barcelone, quatre jours plus tard. Avant le traumatisme.

L'humiliation subie au Camp Nou (6-1) a changé beaucoup de choses pour un PSG qui n'a probablement pas fini d'en subir les conséquences. Et pour ses supporters. Le contraste entre l'accueil reçu par les joueurs parisiens au Bourget à leur retour de Marseille, après un succès éclatant au Vélodrome le 26 février (1-5)…

… et celui réservé aux hommes d'Emery à leur retour de Catalogne dix jours plus tard, au même endroit, résume l'ampleur du changement.

Le PSG a des raisons d'appréhender ce retour au Parc. Il a beaucoup à se faire pardonner d'un public encore marqué par la claque infligée par le Barça et son retentissement en France, mais aussi à travers le monde. Les supporters parisiens ont mal vécu d'être la risée du football français. C'est difficile de prévoir l'accueil qu'ils vont réserver à la formation d'Unai Emery. Il pourrait être assez mitigé, même si le club de la capitale a particulièrement besoin d'eux dans ce contexte délicat.

La lettre d'Al-Khelaifi

Nasser Al-Khelaifi a pris les devants dans cette optique. Le président du PSG a ainsi adressé cette semaine une lettre aux abonnés du club pour appeler à la mobilisation lors de ce rendez-vous capital face à Lyon. "Il est essentiel de tous nous rassembler derrière notre équipe pour atteindre les objectifs importants qui nous attendent d'ici à la fin de la saison, a-t-il insisté. Dimanche nous nous retrouverons tous au Parc des Princes, je suis convaincu que vous, en tant qu'abonné, fan du Paris Saint-Germain, vous voudrez plus que jamais afficher votre soutien et votre confiance à nos joueurs."

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSGPanoramic

Le choc face à l'OL est à double tranchant dans ce contexte. La victoire laborieuse des Parisiens face à Lorient dimanche dernier (1-2) a laissé l'impression d'une équipe convalescente et les Gones ont les qualités pour en profiter. S'ils n'ont pas gagné le moindre match à l'extérieur en 2017 en championnat, les hommes de Bruno Génésio peuvent en revanche s'appuyer sur leur dernier succès en déplacement en L1, acquis sur la pelouse… du leader du championnat, Monaco, le 18 décembre dernier (1-3). Ils peuvent aussi être portés par l'euphorie de leur qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa cette semaine.

L'OL, le bon client ?

Mais ce n'est pas forcément la pire des oppositions pour le PSG. Plutôt mal à l'aise face à des équipes tournées vers la défensive, à l'image de sa victoire lors de cette dernière sortie au Parc face à Nancy, Paris devrait l'être davantage face à une formation du style de Lyon, l'une des plus joueuses du championnat. Un OL qui a impérativement besoin d'un résultat pour croire encore à ses chances d'accrocher la troisième place. Un OL peut-être aussi émoussé après la bataille livrée à Rome jeudi soir (2-1).

Un OL qui reste surtout l'un des gros poids lourds de la Ligue 1 et dont la venue devrait logiquement garantir un Parc plein pour l'un des temps forts de la saison. Un tel rendez-vous tombe finalement assez bien pour le PSG dans sa quête de rachat après le traumatisme barcelonais. "L’objectif est de gagner de la confiance et de retrouver celle de nos supporters", résumait samedi l'entraîneur parisien en conférence presse. C'est le passage obligé sur le chemin de la rédemption pour Paris.

Vidéo - Emery : ''Un grand match pour prouver que Barcelone était un accident"

01:46
0
0