Getty Images

7e journée : Monaco atomise Lille (0-4) et rejoint provisoirement le PSG en tête du classement

Monaco et Falcao enfoncent un peu plus le LOSC

Le 22/09/2017 à 22:34Mis à jour Le 22/09/2017 à 23:11

LIGUE 1 - Encore une soirée pleine pour l'AS Monaco. Les hommes de Leonardo Jardim n'ont fait qu'une bouchée des Lillois de Marcelo Bielsa vendredi soir pour le compte de la 7e journée (0-4). Un doublé de Falcao et deux buts de Jovetic et Ghezzal ont rapidement mis les Monégasques à l'abri. Lille, aux portes de la zone rouge, est toujours en danger.

Monaco n'est pas encore décidé à laisser filer le PSG. Le champion de France en titre a engrangé ce vendredi une sixième victoire en sept journées, facile, sur la pelouse de Lille (0-4). Malade, le LOSC de Bielsa n'a pas pu tenir la dragée haute aux Monégasques, qui avaient déjà fait le break à la demi-heure de jeu grâce à Stevan Jovetic (24e) et Rachid Ghezzal (30e). L'inévitable Radamel Falcao s'est chargé de corser l'addition en s'offrant un doublé (48e, 73e). Le club du Rocher revient ainsi à égalité de points avec Paris en tête de la Ligue 1.

Il a fallu attendre les vingt dernières minutes du match pour voir Lille obtenir son premier tir cadré ! Une tête de Ié bien sauvée par Benaglio sur sa ligne (72e)… C'est bien peu pour une équipe en quête de rachat devant son public de Pierre-Mauroy. Mais les hommes de Bielsa ont semblé perdu dès lors qu'ils franchissaient la ligne médiane.

Et défensivement, les prises de risques incitées par le technicien ont coûté cher, à l'image de l'ouverture du score de Jovetic - son premier but sous ses nouvelles couleurs - à la réception d'une passe de d'El Ghazi, à l'entrée de la surface (24e). Une deuxième erreur grotesque de Maia, permettant le but de Ghezzal (son premier lui aussi avec Monaco), a ruiné les quelques espoirs nordistes.

Jovetic (Monaco) - 2017 L1

Jovetic (Monaco) - 2017 L1Getty Images

Insatiable Falcao

Si le PSG a fait couler beaucoup d'encre le week-end dernier avec la brouille entre Cavani et Neymar pour tirer un penalty, à Monaco, les choses sont claires comme de l'eau de roche. Le boss, c'est Falcao. Et malgré les aptitudes exceptionnelles de Fabinho dans cet exercice, ce dernier lui a laissé la gloire sans broncher (73e). C'est l'ancien Lillois Rony Lopes, actif mais pas récompensé, qui avait obtenu le penalty, accroché par un malheureux Rominigue Kouamé en détresse toute la partie.

Lopes, c'est déjà lui qui avait permis malgré lui le premier but d'El Tigre, après avoir raté un duel avec Maignan (48e). En marquant deux buts, ce vendredi, Falcao a porté son total à 11 unités en 7 matches, du jamais vu depuis le démarrage de feu Carlos Bianchi avec Reims au début des années 70.

En feu, le capitaine monégasque a un peu plus encore gonflé son capital confiance. De très bonne augure avant la réception de Porto mardi en Ligue des Champions. À Lille, le moral est au contraire dans les chaussettes. Et cette nouvelle claque risque de laisser des traces du côté du domaine de Luchin.

Radamel Falcao

Radamel FalcaoGetty Images

0
0