Getty Images

Lille surpris à domicile par Caen (0-2)

Le LOSC plonge dans le doute

Le 20/08/2017 à 16:52Mis à jour Le 21/08/2017 à 00:34

LIGUE 1 - Le Lille de Marcelo Bielsa dans le doute. Une semaine après la mascarade de Strasbourg, les Lillois ont concédé dimanche une deuxième défaite de rang en s'inclinant sur leur pelouse (0-2) face à un Stade Malherbe Caen qui décroche son premier succès de la saison grâce à Da Silva et Santini.

Caen a enfin remporté ses premiers points de la saison en s'imposant face au LOSC (2-0) au stade Pierre-Mauroy. Les hommes de Marcelo Bielsa ont été incapables de contourner le bloc mis en place par Patrice Garande pendant 90 minutes. Cette fois, l'entraineur argentin a choisi la sobriété au niveau des coups tactiques après le flop de la semaine dernière à Strasbourg. Mais le choix de Nicolas Pepe en pointe à la place de Nicolas De Préville n'a pas été une réussite. En face, les Normands ont su être solides et opportunistes avec des buts de Damien Da Silva (5e) et Ivan Santini (69e).

Secoué pendant le mercato, l'effectif du LOSC est encore en phase d'adaptation. Le style du nouveau coach est plus ou moins apparent mais tarde trouver de l'efficacité. Contre Caen, les Lillois ont fait preuve d'une envie certaine de presser haut et d'attaquer dans le camp adverse. Mais l'ensemble aura été stérile, surtout dans la zone décisive. Battus lors des deux premières journées, les Caennais ont parfaitement su jouer la sécurité après l'ouverture du score précoce. Sur corner, Damien Da Silva a vu sa tête déviée par le défenseur portugais Edgar hors de portée de son propre gardien Hervé Koffi, titulaire pour la première fois en Ligue 1 avec la suspension de Mike Maignan (1-0, 5e).

A l'exception d'une occasion d'Ibrahim Amadou stoppée par l'intervention d'Ivan Santini suite à un cafouillage (16e), les Nordistes ont alors peiné à exploiter leurs longues périodes de possession de balle. Les efforts des latéraux Fodé Ballo-Touré et Yves Bissouma ont souvent été vains. Et la recrue la plus chère de l'histoire du LOSC Thiago Maia a brillé par sa qualité technique défaillante avec plusieurs passes envoyées à l'adversaire ou en touche.

Peu satisfaisante, la prestation du LOSC a été tout de même plus convaincante en seconde période après l'entrée de Nicolas De Préville à la place d'un Luiz Araujo trop discret. Rémy Vercoute a alors été un peu plus sollicité mais a su assurer en boxant les frappes dans des angles fermées signées Ballo-Touré (50e) ou Pepe (61e). Seulement, en s'exposant plus pour aller chercher l'égalisation, Lille a manqué de vigilance. Et sur un centre remis de la tête par Ronny Rodelin, Santini a marqué à bout portant (2-0, 69e). Le collectif caennais a alors fermé les vannes devant des Lillois apathiques et dont la rotation risque de continuer le week-end prochain à Angers.

Luiz Araujo (Lille) face à Alexander Djiku (Caen)

Luiz Araujo (Lille) face à Alexander Djiku (Caen)Getty Images

0
0