Getty Images

Emery ne passera pas l'été (et peut-être pas l'hiver)

Emery ne passera pas l'été (et peut-être pas l'hiver)

Le 06/12/2017 à 23:43Mis à jour Le 07/12/2017 à 10:00

LIGUE 1 - Unai Emery vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Selon L'Equipe, les dirigeants parisiens veulent se séparer de l'entraîneur espagnol du PSG. Certains dès cet hiver. Nasser Al-Khelaïfi voudrait lui attendre l'été.

Il ne fait pas décidément pas bon être entraineur lors d'un choc entre le PSG et Bayern Munich cette saison. A l'aller, c'est Carlo Ancelotti qui n'avait pas survécu au revers sur la pelouse parisienne du Bayern (3-0). Selon L'Equipe, la défaite de Paris à Munich (3-1) ce mardi en Ligue des champions a cette fois-ci placé Unai Emery dans une position bien inconfortable au PSG. Et cette fois, ce n'est pas lié uniquement à une mauvaise gestion du cas Neymar.

Dès le coup de sifflet final, Nasser Al-Khelaïfi n'avait pas caché sa déception au micro de BeIn Sport sur la "qualité de jeu" produit. Et visiblement, les dirigeants parisiens se posent clairement des questions sur leur entraîneur. D'après L'Equipe, des membres du club parisiens voudraient ainsi voir Paris se séparer de l'ancien technicien du FC Séville dès cet hiver. Mais le quotidien sportif explique que Nasser Al-Khelaïfi ne serait pas convaincu par cette option.

Al-Khelaïfi réfléchit pour cet été

Dans tous les cas, Unai Emery ne devrait cependant pas faire de troisième saison sur le banc parisien. Son avenir dans la capitale française prendrait fin à l'issue de cet exercice, à en croire L'Equipe. Nasser Al-Khelaïfi réfléchirait en effet à une autre solution pour la saison prochaine, même si Emery parvient à qualifier Paris pour les demi-finales de la Ligue des champions, ce qui lui permettrait d'ajouter automatiquement une saison à son contrat avec le PSG (il est lié au club parisien jusqu'en 2018).

Ce n'est pas la première fois que l'entraîneur parisien est annoncé sur la sellette. Après le revers à Montpellier (3-0) en décembre dernier, à la suite de la désormais fameuse "remontada" ou encore à la fin de la saison, Emery s'est retrouvé sur un siège éjectable. Et les mêmes noms sont souvent revenus pour lui succéder. Il y a un mois, Le Parisien annonçait ainsi qu'Antonio Conte a été contacté en vue de la saison prochaine. Cette fois, L'Equipe évoque une nouvelle fois le manager de Chelsea mais explique que Massimiliano Allegri tiendrait la corde. En clair, Emery vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

0
0