Getty Images

L'antisèche après OM - Stade Rennais : Rudi Garcia va devoir trouver des solutions, sinon…

L'antisèche : Garcia va devoir trouver des solutions, sinon…

Le 10/09/2017 à 23:53Mis à jour Le 11/09/2017 à 09:11

LIGUE 1 – Déjà humilié par Monaco, Rudi Garcia a encore vu son équipe sombrer contre Rennes (1-3). Le visage affiché par son OM est inquiétant. Tactiquement mais aussi individuellement, il n'y a rien. L'entraîneur marseillais doit vite changer la donne. Sinon, ses dirigeants devront prendre leurs responsabilités. Notre antisèche.

Le jeu : Un non match total de Marseille, une belle copie rennaise

L'OM n'a rien montré. Tant sur le plan individuel que collectif. C'est simple, hormis sur leur but, les Marseillais n'ont pas réussi à construire une action digne de ce nom. Après avoir été rapidement mis en difficulté, ils ont pourtant eu le ballon. Mais ça a été le néant total. Battus dans presque tous les duels, les Phocéens ont sombré devant une équipe de Rennes qui a montré un visage séduisant. Agressifs, appliqués et inspirés, les Bretons ont rendu une copie de qualité. S'ils ont montré de belles séquences, ils ont bien coulissé en défense et fait mal à la défense marseillaise par leur vitesse et leur vivacité.

Les joueurs : La défense marseillaise à la rue, le retour magnifique de Khazri

Forcément, il y a du monde à pointer du doigt à Marseille. A l'image de Grégory Sertic, le milieu n'a pas su exploiter et maitriser le ballon. Devant, Valère Germain a longtemps été trop isolé. De retour, Dimitri Payet a lui été bien discret. Mais c'est la défense de l'OM qui a touché le fond. Alignés ensemble pour la première fois, Adil Rami et Aymen Abdennour ont vécu une soirée cauchemardesque devant la vitesse adverse. Et Patrice Evra n'a pas été en reste. Dans son couloir, il a fait ses 36 ans.

A l'inverse, il faut tresser des lauriers aux Rennais. Ils sont légion à s'être illustrés. Pour sa première avec les Rouge et Noir, Wahbi Khazri a ainsi régalé. Avec son but magnifique d'une talonnade pour ouvrir le score. Mais il ne s'est pas contenté de ça et a fait du bien dans l'animation rennaise. Si la vitesse d'Ismaïla Sarr a notamment fait souffrir Evra, Benjamin Bourigeaud, décisif sur sa jolie réalisation et sur le but de Joris Gnagnon, s'est aussi mis en évidence. Et il ne faut pas oublier Benjamin André qui a donné le ton au cœur du jeu.

Wahbi Khazri avec le Stade Rennais - 2017

Wahbi Khazri avec le Stade Rennais - 2017Getty Images

La stat : 10

Steve Mandanda a pris l'habitude d'aller chercher le ballon au fond de ses filets. Beaucoup trop à son goût. Sur les trois derniers matches de L1, la défense marseillaise a pris l'eau et encaissé 10 buts.

Le tweet qui montre que l'OM ne fait plus peur

Tout le monde se permet de chambrer l'OM. Romain Danzé s'est étonné au micro de Canal + du choix tactique de Rudi Garcia après le changement de Hiroki Sakai, ce qui en a fait sourire plus d'un sur les réseaux sociaux. Mais il n'a pas été le seul à enflammer les nouveaux médias. Habitué à manier l'humour, le CM d'Amiens s'est ainsi amusé à faire quelques petits calculs avant un duel face à l'OM dimanche prochain.

La décla :

La question : L'OM doit-il se séparer de Rudi Garcia ?

Une nouvelle claque. Et pas des moindres. Celle de Monaco avait déjà fait très mal (6-1). Celle-ci est peut-être encore pire. Parce qu'elle a lieu au Vélodrome, contre Rennes, une équipe qui n'avait pris que deux points en quatre matches cette saison et que l’OM a été cataclysmique dans son expression collective. Déjà fragilisé après le revers monégasque, Rudi Garcia se retrouve encore un peu plus dans l'œil du cyclone. Des "Garcia démission" sont d'ailleurs descendus des tribunes. Bien sûr, l'entraineur marseillais a des excuses. Payet et Rami revenaient de blessure. Abdennour est à court de compétition. Mais ce qui inquiète, c'est le niveau affiché par les Marseillais.

Individuellement, les Olympiens ont été à la rue. Nombre de Phocéens ont ainsi démontré une lenteur hallucinante. On pense notamment aux recrues. Un recrutement validé par Garcia... Tactiquement, c'est aussi inquiétant. L'OM a semblé perdu, ne pas savoir quoi faire et a été dominé outrageusement par cette équipe de Rennes bien organisée. Quand on voit une telle prestation collective, un constat saute aux yeux : Garcia est responsable. Mais s'en séparer après un peu plus d'un mois de compétition n'est peut-être pas la solution même si l'OM semble souffrir des mêmes maux un an après son arrivée. Il doit cependant vite trouver les ficelles pour changer le visage de sa formation. Sinon, les dirigeants marseillais vont eux devoir prendre leurs responsabilités.

0
0