Getty Images

La Serie A fait les yeux doux à Di Maria, qui traîne toujours son spleen au PSG

L'Italie fait les yeux doux à Di Maria, qui traîne toujours son spleen à Paris

Le 27/10/2017 à 09:59Mis à jour Le 27/10/2017 à 17:28

TRANSFERTS - S'il devrait être titulaire ce vendredi soir face à Nice, en raison de la suspension de Neymar, Angel Di Maria semble s'être fait une raison sur son nouveau statut au PSG. Au point de partir cet hiver ? C'est la grande tendance, avec plusieurs clubs italiens déjà sur le coup.

Il avait démarré la saison dans la peau d'un titulaire, avant de voir débarquer Kylian Mbappé et de se blesser en sélection argentine. Revenu à la compétition fin septembre pour la réception du Bayern Munich en Ligue des champions, Angel Di Maria est désormais un joker de luxe au PSG, passant derrière la MCN devant et après le trio Rabiot-Verratti-Motta au milieu.

Un statut en sélection menacé ?

Pour un international argentin titulaire en sélection, finaliste du Mondial 2014 et vainqueur de la coupe aux grandes oreilles la même année avec le Real Madrid, ce changement de statut en club passe mal. Et depuis plusieurs semaines, "El Fideo" ne s'en cache plus, laissant filtrer son mal-être sur le terrain, en ne célébrant pas ses buts (comme face à Anderlecht), ou dans la presse, où "ses proches" se montrent de plus en plus bavards.

Angel Di Maria et Leo Messi (Argentine) face à l'Equateur

Angel Di Maria et Leo Messi (Argentine) face à l'EquateurGetty Images

La dernière confidence en date du clan Di Maria date d'ailleurs de ce vendredi, dans les colonnes de l'Equipe : "Quand il entre en jeu, il n'est pas content et il ne le cache pas. Angel est comme tous les Sud-Américains, il fonctionne à l'affectif. Pour lui, ne pas jouer est un échec", glisse ainsi un proche du joueur. Un échec mais aussi un problème en vue du Mondial en Russie : "Dans les vingt-trois, il y sera, poursuit cet intime de l'Argentin, confiant. Mais Sampaoli veut aligner des joueurs qui jouent dans leurs clubs respectifs pour composer son onze de départ."

La Juventus et l'AC Milan sur le coup

Selon Le Parisien, cela n'empêche en tout cas pas la Juventus Turin de s'intéresser au natif de Rosario, qui écarte en revanche toute idée de départ en Chine. L'AC Milan, en grande difficulté malgré son recrutement estival XXL, serait aussi sur le coup et travaillerait déjà avec l'entourage de Di Maria sur les contours d'un accord contractuel.

De son côté, le PSG répète à travers son entraîneur Unai Emery qu'il compte sur l'Argentin et sa polyvalence. Mais le club parisien a aussi besoin de vendre massivement d'ici la fin de saison pour rassurer l'UEFA. Et Di Maria, recruté en 2015 contre 63 millions d'euros, est actuellement le joker de luxe du PSG à la plus forte valeur marchande. Et son contrat expire en juin 2019.

0
0