Getty Images

LIGUE 1 - Adoubé par Marcelo Bielsa, Yassine Benzia a toutes les clés pour s'imposer à Lille

Adoubé par Bielsa, Benzia a toutes les clés pour s'imposer
Par AFP

Le 13/08/2017 à 00:18Mis à jour Le 13/08/2017 à 00:21

LIGUE 1 - Plutôt discret lors de ses deux premières saisons lilloises, Yassine Benzia a convaincu face à Nantes lors de la première journée de Ligue 1. L'ancien Lyonnais a les faveurs de Marcelo Bielsa qui apprécie sa débauche d'énergie. Mais le coach argentin espère surtout le voir performer sur la durée.

Et si c'était lui, l'une des révélations de la saison de Lille ? Yassine Benzia a livré une prestation aboutie contre Nantes en ouverture de la saison - des progrès que le milieu devra confirmer à Strasbourg, dimanche (15h00) lors de la 2e journée, s'il veut devenir le dépositaire du jeu nordiste. "C'est un joueur qui fournit très bien ses attaquants. Il sait très bien se démarquer, il a réussi à trouver des espaces dans le dos des milieux adverses, et a construit une grande partie de notre jeu offensif", a souligné Marcelo Bielsa après le festival contre Nantes dimanche dernier (3-0).

Le technicien argentin est sous le charme. L'international algérien de 22 ans fait partie de son onze titulaire depuis le début de la préparation, avec succès, gagnant en importance dans l'animation offensive de son équipe. Benzia le lui rend bien : "Quand on a la balle, il me demande de beaucoup bouger entre les lignes, de me montrer. Il ne me donne pas d'ordres spécifiques, et j'aime ça, j'adore ça", déclarait-il avant la reprise de la compétition. Le joueur formé à Lyon, qui a disputé 25 matches de L1 lors de chacune de ses deux saisons dans le Nord (8 buts en tout), a tout pour devenir le moteur de l'attaque lilloise.

Bielsa apprécie particulièrement ses efforts physiques

"Il a les caractéristiques d'un joueur qui peut mener notre jeu offensif. Il a une particularité qu'on ne voit pas beaucoup chez les joueurs créatifs, c'est qu'il court beaucoup pour se démarquer. J'accorde une forte valeur ajoutée à ce dernier point", a expliqué vendredi Bielsa. Et avec le recrutement opéré depuis janvier par les nouveaux dirigeants, Benzia est désormais bien entouré. Que ce soit le Néerlandais Anwar El Ghazi à droite, le Brésilien Luiz Araujo à gauche ou Nicolas De Préville en pointe, beaucoup de solutions s'offrent au meneur de jeu.

Depuis l'arrivée de Bielsa, le Normand de naissance semble métamorphosé. Pourtant, le technicien argentin nie être à l'origine de quelconque changement : "Il montre simplement de quoi il est capable. Je ne me sens responsable en rien de tout ce que Benzia peut montrer de positif. Si effectivement il a fait des progrès, cela ne dépend que de lui, c'est seulement parce qu'il fournit des efforts et qu'il bénéficie de l'aide d'un collectif." Parfois critiqué pour son individualisme et pour sa propension à trop dribbler au lieu de passer le ballon, Benzia a trouvé un défenseur en la personne de Bielsa. "Ses dribbles c'est un point positif même si ça ne doit pas être l'essentiel. Mais il faut stimuler cela et pas le brider car on doit profiter des déséquilibres créés par les dribbles, estime le technicien. Parfois le mieux est l'ennemi du bien quand on parle du dribble".

Toutefois, Benzia a souvent été caractérisé par son inconstance donc il convient de rester prudent, comme l'a reconnu l'entraîneur argentin : "Il est prématuré pour évaluer un changement. Les hauts et les bas dans les rendements sont habituels, ça fait partie du processus de développement d'un collectif et d'un joueur. Je pense qu'il faut attendre de voir comment cela évolue". Le meneur de jeu devra donc confirmer les promesses entrevues depuis quelques semaines et ce dès dimanche dans un contexte plus hostile, une Meinau qui s'annonce rugissante pour le premier match à domicile de Strasbourg en Ligue 1 depuis plus de neuf ans.

0
0