Getty Images

Ligue 1 – PSG-OL : Un premier vrai choc pour Paris ?

Un premier vrai choc pour Paris ?

Le 16/09/2017 à 21:17Mis à jour Le 16/09/2017 à 21:31

LIGUE 1 - Après cinq victoires nettes pour débuter son championnat, le PSG a déjà envoyé un message fort à la concurrence. La venue de Lyon dimanche (21H00), club également invaincu, peut-elle vraiment constituer un premier match compliqué pour Paris ?

Le contexte

Il ne pourrait pas être plus radieux pour le PSG. Non seulement le club francilien a remporté tous ses matches, mais il y a ajouté la manière avec quelques 19 buts inscrits. On frise la moyenne de 4 buts par match pour le club qui a par ailleurs intégré sans aucun souci ses deux recrues phares Mbappé et Neymar dans son onze. Ajoutez à cela un succès 5-0 à Glasgow mardi en C1 et vous obtenez une formation sur un petit nuage.

L’OL ne peut en dire autant, c’est une lapalissade, mais les débuts du club rhodanien sont également réussis. Malgré le grand remaniement opéré cet été (et les départs de Gonalons, Tolisso, Valbuena, Lacazette, Darder, Ghezzal, etc…), la formation entraînée par Bruno Génésio n’a toujours pas perdu et affiche trois victoires pour deux nuls à son compteur. Bémol pour les Gones, ils bénéficieront de deux jours de repos en moins que les Parisiens après s’être déplacés jeudi à Chypre, pour un nul 1-1 contre Limassol en C3.

Les partenaires de Fekir et Diaz peuvent toutefois se rassurer : le PSG sera encore privé de Patore et Di Maria (blessés) et de Verratti (suspendu) pour la rencontre dominicale. Suffisant pour voir Cavani et consorts en difficulté cette saison, après avoir dominé Amiens, Guingamp, Toulouse, Saint-Etienne et Metz ?

Vidéo - Marquinhos : "On peut toujours s'améliorer"

00:56

Le joueur à suivre : Kylian Mbappé

Mbappé par-ci, Mbappé par-là : attention à l’overdose ! On vous le concède, le jeune prodige du PSG monopolise l’attention ces derniers mois et, depuis ses débuts avec Paris, on ne peut pas dire que la pression soit retombée. Ce sera peut-être le cas dans quelques semaines, quand l’ancien Monégasque aura un rôle un peu mieux défini. Pour l’heure, et alors qu’il s’apprête à vivre son premier match au Parc avec sa nouvelle équipe, beaucoup de regards se porteront encore sur Mbappé, son placement, son attitude, ne serait-ce que pour en savoir plus sur la recherche d'équilibre dans le onze d'Unai Emery.

3 stats à avoir en tête

1 : Paris n’a perdu qu’un seul de ses 25 derniers matches en Ligue 1 (21 victoires, 3 nuls). Nice est la dernière équipe à avoir battu le PSG (3-1) en avril 2017.

4 : Elles sont 4 équipes à demeurer invaincues cette saison. En plus de Paris et Lyon, Angers et Bordeaux n’ont toujours pas perdu. Les Girondins sont même invincibles depuis six matches, eux qui ont gagné à Toulouse vendredi (0-1).

5 : Edinson Cavani est le premier joueur à marquer lors des 5 premiers matches de la saison depuis… 19 ans. Le dernier à y être parvenu ? Un certain Sylvain Wiltord avec Bordeaux en 98-99.

Edinson Cavani célèbre son but lors de PSG - Amiens / 1re journée de Ligue 1.

Edinson Cavani célèbre son but lors de PSG - Amiens / 1re journée de Ligue 1.Getty Images

Ils ont dit

  • Nabil Fekir (attaquant de Lyon)
" Cette équipe ne fait pas peur, ce sont des humains. Il ne faut pas y aller avec ce sentiment."
  • Bruno Génésio (entraîneur de Lyon)
" On ne va pas à Paris en victime, on n’y va pas en craignant une rouste. C’est un match où l’on a tout à gagner. On est une équipe de compétiteurs."
  • Marquinhos (défenseur de Paris)
" C'est pendant la saison qu'on va arriver à notre meilleur niveau, on n'y est pas encore. On manque d'automatismes même si l'adaptation à la philosophie du coach est déjà très bonne par rapport à l'an dernier."

Vidéo - Fekir : "Bien sûr que notre niveau est inquiétant"

00:49

Notre avis

Auteur d’une excellente entame, l’OL veut croire en sa bonne étoile et semble même opter parfois pour la méthode Coué. De là à en faire un premier adversaire de taille pour Paris, il y a un pas que l’on ne franchira pas. Arracher un point à Paris en faisant preuve d’une motivation et d’une rigueur extrêmes, c’est tout à fait dans les cordes des Gones. Mais ce PSG, en quête de revanche après une saison décevante, n’a pas encore fait assez de dégâts pour suspendre son entreprise de démolition. Il doit aussi répondre à des Monégasques revenus à égalité samedi. Pas de quoi se démobiliser, en somme.

0
0