Getty Images

Ligue 1-Des talonnades, de belles promesses et un coup de sang: Maignan est passé par tous les états

Des talonnades, de belles promesses et un coup de sang : Maignan est passé par tous les états

Le 13/08/2017 à 17:30Mis à jour Le 13/08/2017 à 17:34

LIGUE 1 - Une présence de tous les instants et un jeu au pied précis, Mike Maignan avait réalisé une énorme 1ère période contre Strasbourg. Mais le coup de sang du gardien lillois dans une altercation avec Corgnet est venu tout gâcher. En laissant ses partenaires à 10 et en obligeant de Préville à enfiler les gants, l’ancien Parisien a coûté très cher au LOSC, lourdement battu à La Meinau (3-0).

Son après-midi avait pourtant parfaitement débuté. Auteur d'une magnifique première mi-temps, Mike Maignan avait pu montrer à tous l'étendue de son talent sur la pelouse de la Meinau. Dans un rôle quasiment de libéro, le gardien formé au PSG permettait à son équipe de relancer le jeu de derrière, au pied. Toujours bien placé sur toutes les tentatives strasbourgeoises, le natif de Cayenne avait été propre et serein. Devant Saadi d'un subtil crochet ou un peu plus tard en effaçant Sacko d'une talonnade, le portier de 22 ans justifiait alors la confiance placée en lui par Marcelo Bielsa.

L'entraineur argentin aime que ses gardiens puissent participer à la construction du jeu et qu'ils aient une qualité technique des deux pieds au-dessus de la moyenne. Avec Maignan il était servi. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu'à la 63e minute. Aux prises avec Benjamin Corgnet pour récupérer un ballon sorti en six mètres Mike Maignan allait alors tout gâcher. En envoyant de rage le ballon dans la tête du numéro 10 Strasbourgeois il allait faire oublier sa très bonne première période.

Car en plus de prendre un carton rouge logique pour ce coup de sang aussi stupide qu'inutile, il allait laisser ses coéquipiers dans une situation bien délicate. Thiago Mendes et Kevin Malcuit blessés dans la première demi-heure de jeu, Marcelo Bielsa avait déjà effectué ses trois changements lorsqu'il avait décidé de sortir un Ballo Touré en difficulté sur la pelouse du Racing. En perdant son portier sur cette expulsion, le LOSC allait devoir évoluer presque une demi-heure avec un joueur de champ dans la cage.

L'attaquant Nicolas De Preville dans la cage après l'expulsion de Mike Maignan.

L'attaquant Nicolas De Preville dans la cage après l'expulsion de Mike Maignan.Getty Images

Et c'est un Nicolas de Préville dépité qui fut désigné par El Loco pour enfiler les gants et prendre place dans le but. Malgré un magnifique arrêt sur sa première situation chaude devant Saadi, l'attaquant reconverti gardien de but le temps d'un match ne pouvait rien faire face Jonas Martin pour l'ouverture du score. Et comme si l'histoire de ce match rocambolesque ne devait pas s'arrêter en si bon chemin, l’entraîneur argentin décida de faire un nouveau changement tactique. En remplaçant Nicolas de Préville par Ibrahim Amadou au poste de … gardien de but.

Avec deux buts supplémentaires encaissés par le capitaine du LOSC, ce match restera longtemps dans l'esprit des Lillois. Et en premier lieu dans celui de Marcelo Bielsa qui devrait faire passer un mauvais quart d'heure à son gardien Mike Maignan. A 22 ans, le portier qui a débuté sa première saison de Ligue 1 dans la peau d'un titulaire a encore beaucoup à apprendre.

0
0