AFP

LOSC : un entraîneur espagnol contacté pour remplacer Marcelo Bielsa ?

Un entraîneur espagnol contacté pour remplacer Bielsa ?

Le 03/11/2017 à 11:00Mis à jour Le 03/11/2017 à 11:07

LIGUE 1 - Alors que se profile un capital Metz - Lille dimanche, une rumeur venue d'Espagne fait part d'un intérêt du LOSC pour l'entraîneur espagnol Javi Gracia. De quoi mettre encore un peu plus de pression sur les épaules de Marcelo Bielsa.

Gouverner, c'est prévoir. Pointant à une inquiétante 19e place en Ligue 1, le LOSC soutient pour le moment contre vents et marées son entraîneur et architecte Marcelo Bielsa. Du moins publiquement, comme dimanche dernier lorsque Gérard Lopez a assuré au micro de Téléfoot que l'Argentin n'était pas sur un siège éjectable, bien que "sous pression".

En coulisses, un départ de l'Argentin serait toutefois déjà anticipé. Selon les quotidiens madrilènes AS et Marca, le directeur général des Dogues, Marc Ingla, a sondé ces dernières heures l'entraîneur espagnol Javi Gracia, libre de tout contrat, en vue de succéder à Marcelo Bielsa.

Ingla aurait contacté Gracia

Peu connu en France, Javi Gracia est un ancien joueur devenu entraîneur et passé notamment par le banc d'Almeria, d'Osasuna mais surtout de Malaga, de 2014 à 2016, avec qui il a terminé 9e puis 8e de Liga. La saison passée, il a terminé 9e du championnat russe avec le Rubin Kazan, qu'il a quitté d'un commun accord l'été dernier.

En début de semaine, le quotidien l'Equipe révélait qu'une réunion avait eu lieu récemment entre les dirigeants lillois et Marcelo Bielsa pour évoquer la possibilité d'une future séparation. L'Argentin aurait fait savoir à ses supérieurs qu'il faudrait lui régler 14 millions d'euros pour le remercier, lui qui confiait le 21 septembre dernier qu'il ne démissionnerait "pour aucune raison". "El Loco" avait ajouté qu'il ne partirait que s'il venait à être remercié par ses dirigeants. Un scénario qui pourrait bien prendre de l'épaisseur en cas de nouveau faux-pas lillois dimanche à Metz, la lanterne rouge.

Vidéo - Milan, Everton, Lille : les gros dépensiers du mercato qui déchantent

01:00
0
0