Getty Images

Monaco : "Il y a un an et demi, 80% des gens pensaient que Falcao était fini"

"Il y a un an et demi, 80% des gens pensaient que Falcao était fini"

Le 17/09/2017 à 10:50

LIGUE 1 – Auteur d’un nouveau doublé samedi face à Strasbourg (3-0), Radamel Falcao plane. Le capitaine de l’AS Monaco, auteur de 9 buts en six journées, marche sur la L1. Une magnifique revanche pour un joueur dont beaucoup doutaient après sa grave blessure en 2014. A 31 ans, il est redevenu El Tigre. L’histoire est belle.

Radamel Falcao est un buteur. Un vrai. Et marquer des buts, c'est comme le vélo : une fois qu'on sait faire, on n'oublie pas. Le Colombien, qui a vécu une parenthèse désenchantée du côté de l'Angleterre alors que Monaco tentait tant bien que mal de se débarrasser de son salaire XXL, réussit depuis son retour dans la Principauté l'un des "come-back" hexagonaux les plus remarquables de ces dernières années. Exit l'avant-centre cassé et vieilli. Bonjour El Tigre. Même privé de ses compères Kylian Mbappé et Valère Germain, partis cet été sous d'autres cieux, le Colombien (31 ans) continue de martyriser les défenses. Et il le fait même à un rythme défiant toute logique depuis début août.

Passé par la Principauté en ce beau samedi de fin d'été, le Racing Club de Strasbourg n'a pas été plus épargné que les autres, samedi. Falcao a marqué deux fois. Et porté son compteur à 9 réalisations en 6 matches. Tout bonnement exceptionnel. Et on pèse nos mots. De Delio Onnis à Edinson Cavani, en passant par messieurs Papin, Lacombe et Ibrahimovic, aucun de ces grands buteurs n'a réussi une telle entame. Falcao n'est plus bouillant, il est LE feu.

Vidéo - Falcao : "Toute l'équipe a été extraordinaire"

01:54

De l'enfer au paradis

Leonardo Jardim n'est pas le dernier à se féliciter de la forme actuelle de son buteur et de sa réussite actuelle qui dépasse l'entendement. "Falcao est un grand joueur, un grand professionnel avec une attitude toujours positive. Il est meilleur buteur, travaille pour l'équipe défensivement et est aussi un leader de vestiaire. C'est notre capitaine et je suis content pour lui. Il y a un an et demi, 80% des personnes pensaient qu'il était fini…"

L'histoire est belle. D'autant que la carrière de Falcao a basculé un soir de 16e de finale de Coupe de France avec Monaco. Une rupture des ligaments croisés avait précipité sa descente aux enfers, lui faisant notamment manquer la Coupe du monde 2014. La suite ? Manchester United, Chelsea… pour pas grand-chose. Décrit et qualifié de mercenaire par beaucoup, Falcao a retrouvé de sa grandeur à Monaco, club auquel il s'est accroché, jusqu'à refuser un pont d'or chinois et enfin prolonger l'été dernier, effort financier à la clé. La décision qui s'imposait.

Vidéo - Jardim : "Falcao va marquer plus de buts que l'an dernier"

01:39

"Je suis sûr qu'il marquera plus de buts que la saison passée, s'enflamme Jardim, qui en a fait son capitaine. C'est sa deuxième année avec moi. Il est au niveau de ce qu'il était à Porto ou à l'Atlético. Je ne crois pas avoir eu un joueur aussi efficace en début de saison..." Quid du principal intéressé ? "Je me sens bien et l'équipe est extraordinaire, a confié samedi celui qui a marqué sur 9 de ses 10 derniers tirs cadrés (!). Je me sens bien et encore mieux que l'année dernière. C'est important."

La suite ? Marquer, faire gagner Monaco et, dans un coin de sa tête, aller faire un tour en Russie. Comme pour prendre une revanche sur un rêve envolé. "Je suis très motivé à l'idée de me qualifier pour la Coupe du monde et de la jouer… C'est un rêve pour moi." En 2018, Falcao aura 32 ans. Mais on n’est jamais trop vieux pour rêver.

0
0