Getty Images

Nabil Fekir offre la victoire à Lyon face à Monaco (3-2)

Fekir et l'OL ont eu le dernier mot

Le 13/10/2017 à 22:44Mis à jour Le 13/10/2017 à 23:24

LIGUE 1 - Au terme d'un choc qui a tenu ses promesses, Monaco tenait un bon point sur la pelouse de Lyon, vendredi soir en ouverture de la 9e journée de L1. Et puis, Nabil Fekir a surgi et inscrit un somptueux coup franc au bout du temps additionnel pour offrir un succès mérité à l'OL (3-2). Grâce à cette victoire, les Lyonnais remontent provisoirement à la 3e place, à trois points de l'ASM.

Et la lumière vint de Nabil Fekir. Lyon pensait se diriger vers un nouveau nul frustrant face à Monaco, vendredi soir en ouverture de la 9e journée de Ligue 1, avec notamment trois poteaux touchés. Mais à la dernière seconde du temps additionnel d'un choc qui a offert un très beau spectacle, l'international français a inscrit un coup franc direct en profitant du mauvais jugement de Danijel Subasic pour donner la victoire à l'OL face à Monaco (3-2).

Lyon, qui restait sur trois matches sans victoire en championnat, grimpe provisoirement à la 3e place, à trois points de l'ASM, qui pourrait voir le PSG prendre le large en tête du classement.

Fekir au four et au moulin

Devant un Monaco affaibli par les absences de Falcao, Fabinho, Sidibé, Jovetic, Ghezzal ou Jorge, et donc largement remanié au coup d'envoi, l'OL a pu compter sur son duo Mariano - Fekir, une nouvelle fois déterminant. L'ancien joueur du Real Madrid a ouvert le score sur un service parfait du Français (1-0, 11e). Fekir passeur, puis Fekir buteur au cœur de la première période sur un centre de Mendy (2-1, 23e).

L'attaquant bleu, sans doute déçu de ne pas avoir été appelé par Didier Deschamps lors du dernier rassemblement, a délivré les siens au bout du temps additionnel d'un coup franc superbe (3-2, 90e+5), même si on a connu Subasic plus inspiré, notamment dans le placement de son mur.

Quelques minutes avant cette fin heureuse, Fekir avait déjà vu son but refusé pour un hors-jeu très limite (90e). Un secteur offensif en forme et qui aurait pu même être davantage récompensé sans le manque de réussite criant symbolisé par les trois montants touchés : un pour Tousart (6e) et deux pour Mariano (8e et 72e).

Malgré des remplaçants convaincants, Monaco est inquiétant

Point négatif de la soirée lyonnaise : sa défense. Privé de sa charnière Marcelo - Morel, l'OL a une nouvelle fois fait preuve de fébrilité derrière. Les Monégasques en ont profité pour revenir au score à deux reprises. Bien lancé par Keita Baldé, Rony Lopes a inscrit son deuxième but de la saison (1-1, 17e). Adama Traoré, titulaire pour la première fois de la saison, a également illustré la réaction du champion de France avec une frappe sublime à l'entrée de la surface (2-2, 34e).

Mais ce Monaco-là était trop décimé pour espérer décrocher mieux qu'un point du Groupama Stadium. Pourtant, Traoré a eu la balle du 2-3 au bout du pied... (64e). Mais les joueurs de Leonardo Jardim sont finalement repartis bredouille de Lyon. Après la claque reçue face à Porto (0-3) et le nul très décevant face à Montpellier (1-1) avant la trêve internationale, cela commence à devenir inquiétant...

0
0